Vers une remontée des taux de crédit immobilier ?

0

Vous savez ce qu’on dit. Tout bonne chose a une fin. Ainsi après la « parenthèse enchantée » de la chute des taux de crédit immobilier qui dure depuis plusieurs mois déjà, les courtiers parlent unanimement d’une hausse prochaine. Même si on ne connait pas la date exacte de cette remontée des taux, on en pressent les causes. Focus.

Hausse crédit
Hausse crédit

Une remontée des taux dans les semaines à venir pour Les Echos

Selon la 3e édition du « baromètre mensuel du crédit immobilier » des Echos Patrimoine, la remontée des taux des crédits immobiliers n’est que l’affaire de quelques semaines.

En cause, la récente hausse des taux souverains « provoquée par l’élection de Trump et les craintes d’une remontée des taux de la FED et de la BCE ». Effectivement, en quelques jours et en guise de réponse à l’élection américaine de Donald Trump, « L’OAT à 10 ans a doublé (de 0,4 % à 0,8 %), explique aux Echos Sandrine Allonier, directrice des relations Banques chez Vousfinancer. Si cette remontée est durable, les banques vont forcément s’adapter. Pour garder leur marge, elles vont remonter leur taux de crédit immobilier ».

Une marge qui risque d’ailleurs d’être plus largement mise à mal par la récente adoption de la nouvelle réglementation sur l’assurance emprunteur, selon le courtier Empruntis.

Pour ces raisons, « plusieurs courtiers parlent d’une hausse de 20 à 40 points de base d’ici à la fin de l’année », poursuit le journal économique.

Prêt immo

A lire aussi

Demande de crédit immobilier : vous êtes plutôt banque ou plutôt courtier ?

Lire la suite

Une arlésienne pour La Tribune

Du côté de La Tribune, il n’est pas dans l’intérêt des banques de relever les taux d’intérêt des crédits immobiliers qu’elles distribuent. Selon le journal, « avec la faiblesse des rémunérations des différents produits d’épargne à l’heure actuelle, le taux de crédit immobilier est presque devenu le seul argument commercial pour les banques ».

Un avis partagé par la rédaction de Boursier.com qui considère que « la hausse ne sera peut-être pas très brutale mais elle reléguera désormais dans le passé les taux record encore observés ce mois-ci. Le facteur pouvant limiter cette répercussion des taux de refinancement dans les barèmes bancaires repose en effet sur les objectifs commerciaux des banques pour 2017. Ces objectifs restent élevés (équivalents à ceux de 2016) et sont donc de nature à maintenir une grande concurrence entre les établissements bancaires et des marges comprimées sur le crédit immobilier. »

Mais évidemment, tout dépend du caractère durable ou non de la remontée des taux de l’OAT à 10 ans. Depuis l’élection de Trump, les taux de l’OAT ont déjà légèrement baissé : 0,72 % le 15 novembre. Et le courtier Meilleur Taux de conclure : « S’il faudra effectivement « observer l’attitude des banques dans les semaines qui viennent et l’évolution des OAT, ne crions pas trop vite au loup !« , […] « Ne nous laissons pas ‘trumper’! ».

A quel moment renégocier son prêt immo ?

A lire aussi

A quel moment renégocier son prêt ?

Lire la suite

Profitez du moment pour emprunter ou renégocier !

lupa

Comparer les prêts immobiliers

Panorabanques vous fournit gratuitement un outil simple pour que vous preniez connaissance du type d’offres qui vous seront faites en crédit immobilier. Comparez les prêts immobiliers et choisissez le financement qui correspond le mieux à vos projets.

Je compare

Si on récapitule, les courtiers pensent que les taux des crédits immobiliers vont augmenter d’ici à la fin de l’année, mais pas de manière brutale, plutôt de manière « progressive et limitée ».

Pour le réseau d’agences Guy Hoquet L’Immobilier (groupe Nexity), « quelques semaines supplémentaires ne feront pas de grande différence, la hausse étant amenée à être très progressive ».

logo

Conseil billet de banque

Les conditions actuelles sont donc encore particulièrement propices à la souscription d’un crédit immobilier comme à la renégociation. billet de banque vous conseille donc vivement de profiter des taux encore très bas – pour rappel, selon les derniers chiffres de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux d’intérêt pour les prêts immobiliers se sont fixés à 1,33 % en octobre.

Jihane Bensouda

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE