Publicité
Publicité
Xoom le service de Paypal à l’international

Xoom le service de Paypal à l’international

0

Peut-être ne le saviez-vous pas mais le marché du transfert d’argent à l’international entre particuliers représente plusieurs centaines de milliards de dollars. Ces échanges sont notamment réalisés par les travailleurs émigrés qui renvoient l’argent à leur famille restée dans leur pays d’origine. Un service onéreux qui voit émerger de nouveaux acteurs dont Xoom.

Xoom Paypal
Xoom Paypal

Comment envoyer de l’argent avec Xoom ?

Xoom est une Fintech rachetée par Paypal, en 2015, pour la modique somme de 900 millions de dollars. Pourquoi reparle-t-on de Xoom en France en 2020 ? Parce que son service de transfert d’argent à l’international vers 130 pays est désormais accessible dans l’hexagone comme dans 32 pays européens depuis cet été !

Avec Xoom, vous pouvez envoyer jusqu’à 10 000 euros en une seule transaction, sur le compte bancaire d’un destinataire, à son domicile ou dans un point retrait partenaire. Vous pouvez également payer des factures à l’étranger et recharger un téléphone mobile prépayé.

Vous voulez envoyer de l’argent depuis Paris à un proche en vacances à Mubai ou à un membre de votre famille vivant à Nairobi. Pas de problème ! Au moment de faire votre paiement international depuis votre compte Particulier Paypal, basculez sur votre compte Xoom depuis votre page Transferts, en cliquant sur l’onglet « Envoyer de l’argent à vos proches à l’étranger ».

Vous n’avez plus qu’à renseigner le pays et l’option de livraison (compte en banque, domicile, point relais). Attention, le paiement n’est pas visible sur votre compte Paypal mais uniquement sur Xoom. Pas de panique puisque des notifications d’alerte vous permettent d’avoir le suivi de l’opération.

Paypal se positionne sur le juteux marché des transferts de fonds

En déployant Xoom en Europe, Paypal avance ses pions sur un marché qui représentait en 2018, selon la Banque mondiale, 689 milliards de dollars (volume d’argent transféré) à l’échelle internationale. Un marché largement soutenu par l’économie de la diaspora : des personnes émigrées envoyant de l’argent à leurs proches restés au pays.

Ainsi, 529 milliards de dollars concernent, en 2018, des transferts d’argent vers les pays à revenu faible et intermédiaire. Principales destinations : la Chine, le Mexique, les Philippines et l’Egypte. En 2019, on évalue ces flux à 550 milliards de dollars, une hausse alimentée grâce à la hausse continue du taux d’équipement des populations en téléphone mobile.

Bon à savoir : la Banque mondiale chiffrait, en 2017, à 22 milliards dollars le marché français de transfert de fonds à l’international. Un tiers est orienté vers les pays du Maghreb, le Vietnam, le Sénégal et la Chine.

Qui domine le secteur ? Les banques et les acteurs traditionnels comme Western Union, Ria et MoneyGram. Mais leurs services sont chers, d’où la percée des Fintech indépendantes (TransferWise, WorldRemite) ou non (Xoom/Paypal, WorldFirst/Alibaba, Remitly/Ria), et l’avancée des acteurs du secteur de la téléphonie (Vodafone et sa solution M-Pesa, Orange, MTN).

Pour convaincre, Xoom mise sur un service plus rapide et mieux sécurisé. Mais il n’est pas gratuit. Comptez des commissions fixes selon le pays de destination et le type d’envoi, ainsi que des frais de conversion de devise. A titre informatif, le coût moyen dans une banque s’élève à 11% du montant, contre 7% pour les bureaux de poste et quasiment autant pour les acteurs historiques.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE