Publicité

Publicité
Autofinancer ou faire un crédit

Autofinancer ou faire un crédit

0

Autofinancer ou faire un crédit
Autofinancer ou faire un crédit

L’éternelle question du crédit bancaire et de l’autofinancement ! D’un côté des intérêts à payer. De l’autre la trésorerie qui disparaît. Difficile d’avoir un avis tranché sur le sujet sans connaître votre entreprise. On se lance quand même le défi de vous expliquer les mécanismes de ces deux solutions. Commençons…

Avantages et inconvénients du financement bancaire

Bien sûr, le financement bancaire ça coûte de l’argent. Et vous devez souvent attendre quelques semaines pour obtenir le déblocage de vos fonds. Le temps de rassembler vos documents comptables, de les analyser, d’obtenir un accord de votre banque… Mais attention, les prêts bancaires ont aussi leurs bons côtés.

Tout d’abord, quand on n’a pas le choix, le financement bancaire c’est quand même bien ! Toutes les entreprises n’ont pas la possibilité de financer cash tous leurs investissements. En plus, vous pouvez déduire les intérêts de votre emprunt dans la ligne « charges financières » de votre compte de résultat. Résultat : vous payez moins d’impôts. Et c’est encore mieux avec un crédit-bail, car vous pouvez déduire la totalité des loyers et pas uniquement les intérêts de l’emprunt. Vous faites alors encore plus d’économies d’impôts !

Crédit-bail ou crédit amortissable ?

A lire aussi

Crédit-bail ou crédit amortissable ?

Lire la suite

Financer son investissement à crédit, c’est aussi pouvoir conserver sa trésorerie en cas de difficultés financières imprévues. Imaginez, quelques mois après avoir autofinancé un projet, ne pas avoir d’autres solutions que de souscrire à des crédits à court terme souvent très chers … Et si vous n’obtenez pas ces fameux crédits à court terme ? A l’extrême, les incidences sur votre entreprise peuvent être désastreuses : le non-paiement de vos fournisseurs et charges fiscales pourraient entraîner jusqu’à la dégradation de votre cotation Banque de France… Alors, réfléchissez-bien avant de décider d’autofinancer un bien. Faites-vous conseiller par votre comptable, ou encore mieux, votre expert-comptable.

lupa

Comparer les crédits pour les professionnels

Pour obtenir une estimation précise des offres de prêt professionnel qui peuvent vous être proposées, comparez les solutions de financement possibles sur Panorabanques. Les offres des banques et des plateformes de crowdfunding sont comparées pour vous faire bénéficier de la meilleure !

Je compare

Avantages et inconvénients de l’autofinancement

Dans la logique, les inconvénients du financement bancaire sont aussi les avantages de l’autofinancement, et vice-versa. On peut aussi rajouter que pour les projets risqués, ceux qui ne seront pas acceptés par votre banque, l’autofinancement peut être la seule solution.

logo

Conseil billet de banque

Réservez les emprunts bancaires à tous vos investissements matériels qui peuvent être justifiables pour votre activité. C’est plus rassurant pour les banques. Et pour les autres, utilisez votre argent disponible.

Cependant, autofinancer un investissement peut aussi être un manque à gagner. Pour vous, personnellement. En effet, saviez-vous que vous pouvez utiliser les bénéfices de votre entreprise pour vous constituer une épargne personnelle ? Pour votre retraite ou pour des projets personnels. C’est le cas du dispositif Madelin pour les travailleurs indépendants et de l’épargne salariale pour les personnes morales. Et en plus, vous faites des économies d’impôts.

Les contrats retraites pour les pros

A lire aussi

Les contrats retraites pour les pros

Lire la suite

Comparaison chiffrée sur la rentabilité d’un investissement

Entre un prêt bancaire et un autofinancement, la rentabilité financière d’un investissement peut facilement se comparer. Hors incidences fiscales et manque à gagner expliqués plus haut.

Prenons un exemple. Vous estimez qu’une voiture (ou deux) vous permettra de développer votre activité et d’offrir une rentabilité prévisionnelle de 10 %. Le montant d’une voiture est de 50 000 €. Le taux du crédit de 5 %. Nous avons fait l’exercice pour vous en autofinancement, par un crédit sur 5 ans et par un crédit sur 2 ans. Pour une voiture et ensuite pour deux voitures.

Pour une voiture :

Auto financement Prêt bancaire sur 5 ans Prêt bancaire sur 2 ans
Apport personnel 50 000 € 20 000 € 20 000 €
Emprunt 0 € 30 000 € 30 000 €
Bénéfice estimé 5 000 € 5 000 € 5 000 €
Coût de l’emprunt 0 € 3 968 € 1 587 €
Bénéfice net (après charges financières) 5 000 € 1 032 € 3 418 €
Rentabilité financière 5 000 € / 50 000 € = 10% 1 032 € / 20 000 € = 5,2% 3 418 € / 20 000 € = 17,1%

 

Cette fois-ci, pour deux voitures :

Auto financement Prêt bancaire sur 5 ans Prêt bancaire sur 2 ans
Apport personnel 100 000 € 20 000 € 20 000 €
Emprunt 0 € 80 000 € 80 000 €
Bénéfice estimé 10 000 € 10 000 € 10 000 €
Coût de l’emprunt 0 € 10 580 € 4 233 €
Bénéfice net (après charges financières) 10 000 € -580 € 5 767 €
Rentabilité financière 10 000 € / 100 000 € = 10% Environ 0 % 5 767 € / 20 000 € = 28,8%

 

Les enseignements à retenir de cet exemple ? Plus la durée de votre crédit est élevée, moins la rentabilité financière de l’opération est intéressante. Dans ce cas, mieux vaut autofinancer, si vous en avez la possibilité. Attention : l’analyse est réalisée uniquement sur la rentabilité financière, restent toujours les incidences fiscales et autre manque à gagner à prendre en compte.

En revanche, pour des durées plus courtes (moins de 5 ans), mieux vaut passer par un emprunt bancaire que par l’autofinancement. Et d’autant plus si le montant de votre investissement est élevé. La rentabilité passe, dans cet exemple, de 10 % en autofinancement à 28,8 % avec un prêt bancaire sur 2 ans ! De quoi se laisser séduire…

Comment financer votre véhicule pro ?

A lire aussi

Comment financer votre véhicule pro ?

Lire la suite

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE