Publicité
Publicité
La lutte contre le crédit renouvelable a porté ses fruits

La lutte contre le crédit renouvelable a porté ses fruits

0

Entre 2010 et 2015, la production annuelle de crédits renouvelables s’est repliée de 26 %, selon l’Association française des sociétés financières. Une baisse salvatrice due au durcissement de la législation intervenue dès 2010 avec la loi Lagarde.

La lutte contre le crédit renouvelable a porté ses fruits
La lutte contre le crédit renouvelable a porté ses fruits

Les chiffres de l’Association française des sociétés financières sont éloquents. Depuis 2011, les résiliations de crédits renouvelables ont largement dépassé les ouvertures.

-10 millions de comptes en 5 ans

Entre juin 2014 et juin 2015, les souscriptions de crédits revolving se sont élevées à 3,3 millions, contre 4,5 millions entre juin 2010 et juin 2011, soit un repli de 26 %.

Dans le même temps, les clôtures de compte ont augmenté, avec un pic de 7 millions de résiliations annuelles en 2012, contre 4,5 millions en 2010.

Conséquence, le nombre net de crédits renouvelables s’est contracté de 10 millions d’unités, passant de 35 millions en 2011 à 25 millions aujourd’hui (-30 %).

L’encadrement du crédit renouvelable est efficace

Ce repli n’est pas uniquement dû à la situation économique dégradée.

Pour rappel, depuis le plus haut de 2008, la production annuelle de crédit à la consommation (dont le crédit renouvelable est une sous-catégorie) s’est repliée de 19 %, passant de 45 milliards en 2008 à 36,3 milliards en 2015.

Cette baisse du recours au crédit renouvelable est également la résultante d’un encadrement plus stricte de son octroi.

« Les lois successives ont porté et continuent de produire leurs effets sur le crédit renouvelable dont la production continue à baisser et connaît une profonde modification de structure, avec un recentrage vers des usages de trésorerie de petits montants », explique Philippe Dumont, président de l’ASF.

En effet, d’abord la Loi Lagarde en 2010, puis la loi Hamon en 2014, ont considérablement durci l’octroi de ce type de crédits.

La première a notamment décrété que pour des prêts supérieurs à 1 000 €, l’organisme de crédit doit proposer obligatoirement un crédit amortissable comme alternative au crédit renouvelable. L’emprunteur peut ainsi comparer les deux offres de prêts en toute transparence. De plus, le fonctionnement des cartes de crédits, souvent couplées à un crédit revolving, a été clarifié : les encarts publicitaires doivent indiqués les modalités d’utilisation pour payer au comptant ou à crédit.

Crédit amortissable et crédit renouvelable

A lire aussi

Crédit amortissable et crédit renouvelable : quelle différence ?

Lire la suite

Autre mesure instaurée cette fois-ci par la loi Hamon, la fin de la reconduction tacite de votre prêt. Ainsi, si vous n’avez pas utilisé votre crédit renouvelable depuis 1 an, votre contrat de crédit ne pourra être reconduit sans accord de votre part.

Et pour cause, ce type de crédit est très dangereux : les taux des crédits renouvelables, aussi appelés crédits permanents, peuvent atteindre plus de 20 %. Pour les populations fragiles, avoir un crédit revolving augmente le risque de basculer dans le surendettement.

En 2011, 8 dossiers de surendettement déposés sur 10 comportaient un crédit revolving (79 %), contre 68 % en 2015, selon les données de la Banque de France.

Vers plus de nouvelles mesures pour encadrer le crédit revolving ?

L’opération anti-crédit renouvelable ne va peut-être pas s’arrêter là, et heureusement !

Les chiffres publiés vendredi 19 février par l’ASF ne doivent en effet rien au hasard. Dans quelques semaines, un rapport commandé par le ministre des Finances, Michel Sapin, doit faire le bilan des différentes réglementations qui ont affecté le secteur (loi Lagarde et Hamon).

Donc, en publiant la semaine dernière des données qui attestent du fort repli du crédit renouvelable, l’ASF, groupe lobbyiste à l’Assemblée nationale, entend ainsi refreiner toute nouvelle législation contraignante. Chez billet de banque, on espère plutôt que ce rapport donnera lieu à de nouvelles mesures d’encadrement !

Crédit renouvelable

A lire aussi

Crédit renouvelable : les points à vérifier

Lire la suite


 

Découvrez Carte Zero, la carte sans frais autres que ceux liés au crédit. Une Gold Mastercard qui vous permet de payer au comptant ou avec votre réserve de crédit personnel. Ainsi, vous gagnez en flexibilité au quotidien. Commandez votre carte en moins de 5 minutes !
Carte Gold durablement gratuite - Pas de montant d'achat minimum - Jusqu'à 7 semaines sans payer d'intérêts Cliquez ici pour en savoir plus.

Découvrez Carte Zero, la carte sans frais autres que ceux liés au crédit. Une Gold Mastercard qui vous permet de payer au comptant ou avec votre réserve de crédit personnel. Ainsi, vous gagnez en flexibilité au quotidien. Commandez votre carte en moins de 5 minutes !
Carte Gold durablement gratuite - Pas de montant d'achat minimum - Jusqu'à 7 semaines sans payer d'intérêts Cliquez ici pour en savoir plus.

Découvrez Carte Zero, la carte sans frais autres que ceux liés au crédit. Une Gold Mastercard qui vous permet de payer au comptant ou avec votre réserve de crédit personnel. Ainsi, vous gagnez en flexibilité au quotidien. Commandez votre carte en moins de 5 minutes !
Carte Gold durablement gratuite - Pas de montant d'achat minimum - Jusqu'à 7 semaines sans payer d'intérêts Cliquez ici pour en savoir plus.

Découvrez Carte Zero, la carte sans frais autres que ceux liés au crédit. Une Gold Mastercard qui vous permet de payer au comptant ou avec votre réserve de crédit personnel. Ainsi, vous gagnez en flexibilité au quotidien. Commandez votre carte en moins de 5 minutes !
Carte Gold durablement gratuite - Pas de montant d'achat minimum - Jusqu'à 7 semaines sans payer d'intérêts Cliquez ici pour en savoir plus.

 

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE