Publicité
Publicité
Seniors : quand les banques revoient les conditions d’octroi des crédits

Seniors : quand les banques revoient les conditions d’octroi des crédits

0
Offres de crédit pour les seniors
Offres de crédit pour les seniors

Mieux vaut tard que jamais. Selon un article des Echos paru le 15 janvier 2016, conscientes que les seniors représentent une clientèle sérieuse de candidats à l’emprunt, les banques auraient décidé d’assouplir de façon conséquente les conditions d’octroi des crédits à cette catégorie de la population. 2016 devrait ainsi voir la mise en application de cette décision.

Personne ne l’ignore, passé un certain âge, il peut être difficile de voir sa demande de crédit à la consommation et surtout immobilier, aboutir. En cause notamment, l’assurance de prêt qui cesse en général de couvrir l’emprunteur au bout d’un moment.

Emprunter après 50 ans

Lire aussi

Emprunter après 50 ans

Lire la suite

Crédit : quelle réponse pour les 23 millions de Français de plus de 50 ans ?

Afin de faciliter l’accès au crédit des seniors, dont les « projets ressemblent à ceux des 40-50 ans » selon Romy Lecoq-Champeau, directrice adjointe du marché des particuliers Caisse d’Epargne, les banques doivent revoir leur copie.

Elles doivent notamment permettre aux emprunteurs d’assurer leur prêt pendant toute la durée du crédit, condition qu’elles imposent d’ailleurs elles-mêmes. Or, pour l’instant, l’âge limite généralement constaté pour la souscription d’une telle assurance est officieusement fixé à 70 ans, les garanties cessant de produire leurs effets à 75 ans.

C’est dans ces conditions que depuis le 1er janvier, les Banques Populaires et les Caisses d’Epargne permettent aux personnes qui souhaitent contracter un crédit conso de souscrire l’offre d’assurance-crédit qu’elles proposent jusqu’à 75 ans, pour une couverture effective jusqu’aux 80 ans de l’emprunteur.

lupa

Comparez les crédits

Panorabanques met à votre disposition son outil de comparaison des offres de crédit pour vous aider à faire le meilleur choix.

Je compare

En matière de crédit immobilier, Banques Populaires repousse l’âge limite pour la souscription d’une garantie décès à 75 ans, contre 70 ans jusqu’ici.

Du côté du Crédit Agricole, la diminution du prix de l’assurance décès invalidité, souvent prohibitif passé un certain âge alors que la souscription de celle-ci est nécessaire dans le cadre d’un crédit immo, a été testée dans 5 caisses régionales en 2015.

Enfin, chez BNP Paribas et Société Générale, des réflexions sur des produits et services mieux adaptés aux besoins des seniors, comme le remboursement de postes de dépenses santé spécifiques (médecine douce) sont en cours.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE