Assurance-emprunteur : vous ne faites toujours pas jouer la concurrence ! Quel...

Assurance-emprunteur : vous ne faites toujours pas jouer la concurrence ! Quel dommage !

0

Les différentes lois – Lagarde (2010), Hamon (2014) – n’y ont rien changé. Quand il s’agit d’assurer votre crédit immobilier, vous continuez d’adhérer à l’assurance-emprunteur proposée par votre banque. Au grand bonheur de votre banquier, mais pas de votre portefeuille ! Car c’est certes plus pratique et plus simple pour vous – on vous le concède – mais c’est loin d’être économique.

assurance

Avec la baisse des taux d’intérêt, beaucoup d’entre vous en profitent pour acheter. Toutefois, pour faire des économies, il n’y a pas que le taux d’intérêt qui compte. Il y a également une chose à laquelle vous ne pensez pas assez : l’assurance-emprunteur.

Et sur ce point, vous auriez tout à gagner en la déléguant. C’est à dire en faisant jouer la concurrence, en choisissant un contrat d’assurance commercialisé par une société spécialisée (assureur ou mutuelle) et non votre banque.

Assurance emprunteur

A lire aussi

Assurance emprunteur : pourquoi la souscrire ?

Lire la suite

Au pays de l’assurance-emprunteur, les banques sont reines

En inspectant un récent rapport de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) sur le secteur de l’assurance en France, on s’est aperçu qu’en 2015 l’assurance-emprunteur restait un secteur très lucratif, surtout pour les banques. Les taux de profit ont atteint des sommets en 2015. Chose des plus surprenantes quand on sait que les récentes lois pour encadrer l’assurance-emprunteur visaient au contraire à faire baisser le prix de l’assurance en cassant le monopole des banques.

Pour rappel, le rapport du cabinet de conseil BAO paru fin mai estimait que 85 % du marché de l’assurance-emprunteur était détenu par les banques !

Il y a anguille sous roche, non ? Car depuis des années – l’UFC que choisir encore à l’automne 2015 – les associations de consommateurs s’indignent que les autorités de contrôle ne prennent pas davantage le problème à bras le corps.

Assurance-vie

A lire aussi

Délégation d’assurance emprunteur : mauvaise volonté des banques ?

Lire la suite

En attendant que ça bouge de ce côté-là, c’est à vous de jouer ! Comment ? En tenant bon, en faisant jouer la concurrence et en refusant l’assurance proposée par votre banque !

Le mot d’ordre est : faites jouer la concurrence !

D’après le courtier In&Fi Crédits, le taux d’assurance pour un crédit de 200 000 € sur 20 ans varie de 0,10 % à 0,50 % selon l’établissement. D’où l’importance de faire jouer la concurrence.

N’allez donc pas à la facilité en souscrivant à l’assurance proposée par votre banque. Si vous vous donnez la peine de faire jouer la concurrence, vous ferez de jolies économies surtout si vous êtes jeune. Selon Empruntis, le taux d’assurance proposé par les banques est en moyenne de 0,32 % du capital emprunté. Par contre si vous faites appel à une compagnie spécialisée en assurance-emprunteur (April, Alico, Afi Europe…) et que vous êtes jeune et en bonne santé, le taux moyen passe à 0,12 % ! Ça vaut le coup, non ?

lupa

Comparez les assurances-emprunteur

Pour information, Panorabanques met gratuitement à votre disposition son comparateur d’assurances-emprunteur. A la clé de jolies économies ! Je compare

Et si vraiment, vous ne souhaitez pas faire appel à un organisme autre que votre banque, rien ne vous empêche de négocier le taux. Et, pour ne pas manquer d’arguments, renseignez-vous avant sur les pratiques des concurrents.

Marie-Eve F

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE