Publicité
Publicité
Crédit immobilier et changement de banque

Crédit immobilier et changement de banque

0

Vous souhaitez changer de banque mais seul hic, vous détenez un crédit immobilier dans l’établissement que vous désirez quitter ? Est-ce possible ? Et si oui, qu’advient-il du prêt immobilier en cas de changement de banque ? Réponses.

Crédit immo en cas de changement de banque

Maintenir le crédit immobilier dans l’ancienne banque

Aide à la mobilité bancaire et crédit immobilier

Le dispositif d’aide à la mobilité bancaire mis en place le 6 février 2017 permet normalement d’aider les clients des banques à changer de banque plus facilement. Les établissements bancaires doivent ainsi en principe vous proposer cette aide et s’occuper de toutes les formalités avec voter ancienne banque.

Aide à la mobilité bancaire

À lire aussi

L’aide à la mobilité bancaire : explications

Lire la suite

Vous voulez donc changer de banque et ainsi transférer votre compte bancaire dans un nouvel établissement avec un crédit immobilier en cours. Mais est-ce possible ?

Vous avez en théorie le droit de le faire mais soyez toutefois vigilant. La banque prêteuse pose souvent comme condition obligatoire, avant d’accorder un prêt immobilier, l’ouverture d’un compte dans son établissement.

Les clauses abusives d'un prêt immo

A lire aussi

Les clauses abusives d’un prêt immo

Lire la suite

Domiciliation des revenus et crédit immobilier

Elle peut également vous demander de domicilier vos revenus sur ce compte pendant toute la durée du crédit, le non-respect de ces clauses se traduisant par la déchéance du crédit.

La domiciliation des revenus consiste est le fait de mettre sur un même compte bancaire touts vos revenus c’est-à-dire vos gains et salaires.

L’ordonnance n° 2017-1090 du 1er juin 2017 entrée en vigueur le 1er janvier 2018 dispose que la clause imposée par votre banque de domicilier vos revenus pour un crédit immobilier n’est valable que 10 ans. Si votre prêt immobilier a plus de 10 ans, vous êtes alors libre de domicilier vos revenus où vous le souhaitez. Et pendant ces 10 années, la banque est soumise à plusieurs contreparties :

  • un taux préférentiel qui doit être stipulé dans le contrat
  • une diminution des frais bancaires liés à l’ouverture du compte et ou même une exonération totale des charges

Le décret ne précise pas le montant de la réduction accordée. C’est à vosu de négocier avec votre banque.

Crédit immobilier et changement de banque :Faire racheter le prêt immobilier par la nouvelle banque

L’autre option qui se présente à vous est le rachat du prêt immobilier par la nouvelle banque choisie. Concrètement, ça signifie que vous souscrivez auprès de votre nouvelle banque, un nouveau crédit.

À lire aussi

Mobilité bancaire : l’impossible transfert de l’assurance-vie

Lire la suite

Grâce à ce nouveau crédit, vous pourrez rembourser le précédent par anticipation. Il est absolument nécessaire de comparer en amont les taux appliqués pour pouvoir faire une bonne affaire. Car le rachat de crédit immobilier s’accompagne de plusieurs frais que vous devrez supporter, notamment les indemnités de remboursement anticipé (IRA), les frais de dossier pour votre nouveau crédit et les frais de nouvelle prise de garantie.

Pour être sûr que votre opération soit financièrement intéressante, Panorabanques met gratuitement à votre disposition son comparateur de rachat de crédit immobilier.

Les frais du rachat de prêt immobilier

Le remboursement anticipé de votre précédent crédit implique des frais que vous devrez verser à votre ancienne banque : les indemnités de remboursement anticipé (IRA) égales à 3 % du capital restant dû dans la limite de six mois d’intérêts.

A ces frais, s’ajoutent les frais de dossier que vous réglerez à votre nouvelle banque ainsi que les frais de garantie.

logo

Conseil billet de banque

Attention, calculez bien votre coup en veillant à ce que l’économie que vous réalisez en faisant racheter votre prêt soit supérieure aux frais que vous réglerez.

 

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE