Publicité

Publicité
Emprunter pour investir dans l’immobilier

Emprunter pour investir dans l’immobilier

0

Emprunter pour investir dans l'immobilier

La conjoncture favorable à l’investissement locatif peut vous inciter à passer à l’action dans ce domaine. Ce type d’opération nécessite le plus souvent, étant donnés les montants concernés, un complément de financement par crédit immobilier. Cela n’en fait pas pour autant des opérations complexes. Bref condensé des rouages de ce type d’investissements et quelques conseils pour une rentabilité optimum !

Bâtir votre projet sur des bases sûres

Commencez par faire estimer votre capacité d’emprunt par votre conseiller bancaire ou un courtier. Ce dernier saura définir le budget maximum de l’opération qu’il affinera ensuite à la vue des données fournies par l’agent immobilier. Il s’agit en effet du second professionnel incontournable dans une opération immobilière à but d’investissement locatif.

Ce professionnel pourra vous orienter vers un type de biens et un ou plusieurs produits adaptés à votre budget et vos attentes. L’investissement locatif ce n’est en effet pas que des logements ! Les locaux commerciaux et les parkings offrent dans certaines villes une rentabilité très intéressante. Seul un professionnel, parfait connaisseur de son secteur, pourra vous orienter correctement face à l’abondance d’offres très diverses actuellement disponibles.

L'investissement locatif : une bonne idée ?

A lire aussi

L’investissement locatif : une bonne idée ?

Lire la suite

Le crédit immobilier

Il s’agit d’un crédit amortissable destiné exclusivement à l’achat d’un bien immobilier quelle que soit la destination finale de ce dernier (résidence principale, secondaire ou location). Il permet de couvrir tout ou partie de l’achat, la construction ou la rénovation du bien immobilier. Il s’agit généralement d’un prêt de longue durée assujetti à des taux qui peuvent être variables ou fixes. Il est contracté auprès d’une banque ou d’un organisme de crédit.

Choisir le bon produit au bon endroit

La rentabilité d’un investissement locatif repose sur son coût d’acquisition global (prix, frais de notaire, frais éventuels de rénovation, charges et impôts) et sur le revenu qu’il génère via les loyers perçus.

logo

Conseil billet de banque

Avant de vous décider, faites toutes les simulations possibles en intégrant bien toutes les données. N’oubliez pas non plus que l’environnement compte autant que les caractéristiques du bien.

Sachez que les baux ne sont pas réglementés de la même manière et que les contraintes pour le propriétaire sont très différentes entre un logement, un local commercial ou un parking. Vous pouvez en plus opter pour un achat dans le neuf pour bénéficier des réductions fiscales offertes par le dispositif Pinel ou de l’ancien nécessitant rénovation pour déduire ses dernières de vos impôts.

Les lois de défiscalisation immobilière

A lire aussi

Les lois de défiscalisation immobilière

Lire la suite

Vous pouvez aussi créer une Société Civile Immobilière qui vous offre un cadre juridique avantageux pour acheter à plusieurs (entre conjoints, concubins, enfants, frères et sœurs par exemple). Ce dispositif vous confère une grande facilité de gestion du patrimoine acquis et vos intérêts d’emprunt seront déductibles.

logo

Conseil billet de banque

La baisse des prix de l’immobilier et le niveau historiquement bas des taux d’intérêt rendent particulièrement attractif l’investissement locatif. Sachez en profitez avec le maximum de discernement ! Le marché de l’immobilier est très complexe et il nécessite une approche très professionnelle.
Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE