Publicité

Publicité
Bénéficier d’un prêt à taux zéro

Bénéficier d’un prêt à taux zéro

0

Prêt à taux zéro

Vous souhaitez acheter votre future maison ou appartement ? Vous avez déjà commencé à monter votre projet et à le soumettre aux établissements bancaires. Avez-vous pensé à parler du prêt à taux zéro ? 0 % d’intérêt, 0 € de frais de dossier et des mensualités allégées !

Le prêt à taux zéro : kesako ?

Le prêt à taux zéro (ou PTZ ou PTZ+) est un prêt bancaire dont le taux d’intérêt est fixé à 0 %. Ce prêt a pour objectif d’aider les Français « modestes » à accéder à la propriété pour la première fois (« primo-accédants »).

Qu’est-ce qu’un primo-accédant ?

A lire aussi

Qu’est-ce qu’un primo-accédant ?

Lire la suite

L’avantage du PTZ est de faire supporter le taux d’intérêt par l’État. Vous ne payez aucun intérêt ni aucun frais de dossier. Il doit, cependant, être obligatoirement complété par d’autres prêts (prêt d’accession sociale, prêt conventionné …).

Qui peut en bénéficier ?

lupa La majorité des établissements bancaires étudient votre demande de prêt à taux zéro. Panorabanques vous invite à comparer les offres de crédit immobilier du moment. Je compare

Vous pouvez bénéficier de ce prêt si vous remplissez les conditions suivantes :

  • vous financez votre résidence principale dans le neuf ou dans un parc social
  • vous êtes « primo accédant » (vous n’avez pas été propriétaire de votre résidence principale pendant les deux dernières années)
  • vous pouvez justifier de ressources (revenu fiscal de référence N-2) inférieures aux plafonds déterminés en fonction de la zone géographique et du nombre d’occupants du logement
logo

Conseil billet de banque

Vous avez décidé de vendre votre bien immobilier actuel et vous aviez bénéficié à l’époque du PTZ ? Pensez à demander son transfert sur le prêt de votre nouvelle acquisition !

Crédit immo : qu'est-ce que le transfert de prêt ?

A lire aussi

Crédit immo : qu’est-ce que le transfert de prêt ?

Lire la suite

Etat des lieux et avenir du PTZ

Nouveautés 2015 :

  • financement dans l’ancien, si celui-ci nécessite une rénovation supérieure ou égale à 25 % du coût de votre bien immobilier, et s’il est situé dans un milieu rural (6 000 communes répertoriées à ce jour).
  • annulation du dossier de performance énergétique du bien : vous n’avez plus besoin de payer une entreprise pour réaliser le diagnostic énergétique de votre bien immobilier (installations électriques, réseau de distribution d’eau, chauffage, étanchéité des sols…).
logo

Conseil billet de banque

Si vous êtes dans les 3 premières tranches  du quotient familial, vous pouvez choisir de différer en totalité l’amortissement de votre PTZ (8, 11 ou 14 ans selon les cas) et de commencer à rembourser en priorité votre prêt principal.

  • allègement des conditions d’achat d’un logement social

Prévisions pour 2016 :

  • étendre l’accessibilité du PTZ à toutes les communes de la zone C (plus de 30 000 communes)
  • donner la possibilité de louer son bien immobilier après 6 ans d’occupation du logement en tant que résidence principale

Cas particuliers : questions/réponses

Puis-je cumuler deux PTZ ?

Non. Mais vous pouvez cumuler le PTZ avec l’éco PTZ dédié au financement des travaux d’amélioration de la performance énergétique de votre logement.

Travaux de rénovation énergétique : quelles aides ?

A lire aussi

Travaux de rénovation énergétique : quelles aides ?

Lire la suite

Puis-je financer ma résidence secondaire avec un PTZ ?

A priori non. Cependant, depuis 2015, vous pouvez financer votre résidence secondaire en vous engageant à la transformer en résidence principale dans un délai de 6 ans (par exemple, dans le cadre d’un départ en retraite).

Je ne suis pas « primo-accédant ». Puis-je quand même bénéficier du PTZ ?

Oui, dans le cas où vous êtes titulaire d’une carte d’invalidité, bénéficiaire de l’allocation adulte handicapé AAH ou AES, ou bien victime d’une catastrophe rendant inhabitable votre ancien logement.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE