Publicité

Publicité
Comment calculer le coût d’un rachat de crédit ?

Comment calculer le coût d’un rachat de crédit ?

0

Comment calculer le coût d’un rachat de crédit ?
Comment calculer le coût d’un rachat de crédit ?

Faire des économies en décidant de faire racheter son crédit (ou ses crédits), oui c’est possible. Mais pour étudier la rentabilité de cette opération, il faut que vous preniez tout en compte : les frais liés à votre ancien prêt, les frais liés à votre nouveau prêt et éventuellement les frais de courtage. Explications.

Pourquoi choisir le rachat de crédit ?

Le rachat de crédit, c’est l’occasion de repartir sur un nouveau prêt en profitant des conditions actuelles du marché. C’est la possibilité de faire des économies mais aussi de baisser votre taux d’endettement.

Il existe deux grands types de rachat de crédit. Vous pouvez vous faire racheter votre crédit actuel (immo ou conso) par une banque concurrente de la vôtre : c’est le rachat de crédit dit « externe ». Vous pouvez aussi rassembler tous vos crédits (immo et/ou conso) en une seule ligne de crédit – par une banque concurrente mais aussi par votre banque actuelle – : c’est le regroupement de crédit.

Rachat de crédit et renégociation de crédit : quelles différences ?

A lire aussi

Rachat de crédit et renégociation de crédit : quelles différences ?

Lire la suite

Avant de plonger tête baissée vers cette opportunité, posez-vous toutes les questions. Notamment celles concernant le prix à payer pour bénéficier d’un rachat de crédit…

Les frais liés à votre ancien prêt

Lorsque vous vous engagez dans un rachat de crédit, vous devez d’abord rembourser votre ou vos crédits actuels par anticipation. Et ce n’est pas toujours gratuit. Ces frais, on les appelle les IRA (Indemnités de Remboursement Anticipé) ou PRA (Pénalités de Remboursement Anticipé). Ils sont calculés de manière différente si vous remboursez un prêt à la consommation ou un prêt immobilier :

  • Pour les prêts immobiliers, l’indemnité maximale est limitée à 3 % des capitaux restants dus du prêt ou 6 mois d’intérêts
  • Pour les prêts à la consommation, ces frais ne peuvent pas dépasser les intérêts qui auraient dû être payés si vous aviez remboursé normalement votre prêt. Le mode de calcul est le suivant : soit 1 % du montant remboursé si la fin de votre contrat de prêt est supérieure à 1 an, et 0,5 % si elle est inférieure à 1 an.

Remboursement anticipé les pour et les contre

A lire aussi

Remboursement anticipé : les pour et les contre

Lire la suite

En crédit à la consommation, des indemnités peuvent être dues si le montant du remboursement anticipé dépasse 10 000 €.

Notez cependant, que si vous avez eu la bonne idée de négocier l’exonération de ces frais à la souscription du crédit que vous souhaitez rembourser, vous ne paierez aucun frais ! Même s’il est très courant de voir indiqué dans son contrat de prêt cette clause : « exo IRA 100% SRC ». C’est-à-dire l’exonération des IRA Sauf Rachat Concurrence. Si vous faites racheter votre prêt par un autre établissement bancaire, vous devrez les payer…

Peut-on négocier les frais liés au rachat de crédit ?

A lire aussi

Peut-on négocier les frais liés au rachat de crédit ?

Lire la suite

Les frais liés à votre nouveau crédit

Après le remboursement anticipé de votre ancien prêt, la deuxième étape du rachat de crédit c’est d’en souscrire un nouveau. Vous aurez donc à payer tous les frais classiques d’un prêt.

  • Les frais de dossier : ils sont généralement compris entre 1 % et 1,5 % du montant emprunté et doivent être rajoutés au montant de votre nouveau prêt. Ils rémunèrent le travail effectué par votre banquier. Vous les payez donc uniquement si votre demande de rachat est acceptée. Attention à ne pas payer de frais pour la seule étude de votre dossier…
Et négocier ses frais de dossier ce n’est pas interdit. Rien n’empêche votre conseiller − qui vous connaît et qui veut vous garder comme client − de faire un geste commercial sur ces frais !
lupa

Rachat de crédit

Faites vous une bonne affaire avec un rachat de crédit ? Pour le vérifier, procédez à une simulation gratuite sur Panorabanques !

Je compare

  • Les frais de garantie : vous devez à nouveau garantir votre rachat de prêt en cas de non remboursement, particulièrement s’il s’agit d’un prêt immobilier.
    • Vous aviez choisi une hypothèque ? Vous devez payer les frais de levée de garantie ainsi que les nouveaux frais d’enregistrement d’hypothèque et les frais de notaire
    • Vous aviez choisi une caution mutuelle ? Vous allez sûrement pouvoir récupérer une partie des sommes versées au fonds mutuel. Ce qui ne vous dispense pas de payer de nouveau 2 à 3 % du montant racheté
    • Vous aviez opté pour une caution personnelle ou un nantissement de titres ou d’assurance-vie ? Dans ces cas-là, aucune incidence, pas de nouveaux frais. Juste une ré-attribution de votre garantie à votre nouveau prêt
  • Les frais d’assurance : même si l’assurance emprunteur (l’assurance décès/invalidité) de votre prêt reste facultative, elle est souvent fortement recommandée par les banques. Si vous la souscrivez pour votre rachat de prêt, vous devrez payer les nouvelles cotisations qui pourraient être légèrement plus élevées… Entre temps, vous avez sûrement pris de l’âge…

Combien puis-je gagner sur mes mensualités avec un rachat de crédit ?

A lire aussi

Combien puis-je gagner sur mes mensualités avec un rachat de crédit ?

Lire la suite

Les frais de courtage

Vous avez décidé de passer par un courtier pour optimiser vos chances de dénicher la meilleure offre du moment ? C’est un service qui se paye… 3 à 5 % du montant de votre rachat de prêt. Notez que ces frais de courtage sont en principe totalement intégrés dans votre nouveau prêt. Ils sont tous simplement rajoutés à votre capital emprunté.

logo

Conseil billet de banque

Ce service vous fait gagner du temps et vous garantit une des meilleures offres du marché (si votre courtier n’est pas mauvais…), mais il fait aussi gonfler le coût total de votre crédit. C’est bon à savoir.

A qui profite vraiment le rachat de crédit ?

A lire aussi

A qui profite vraiment le rachat de crédit ?

Lire la suite

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE