Publicité

Publicité
44 % des épargnants ne voient pas le financement des entreprises comme...

44 % des épargnants ne voient pas le financement des entreprises comme une priorité

0

Seulement 30 % des Français pensent que leur épargne devrait être utilisée en priorité pour le financement des entreprises. A l’heure où l’épargne est en passe de se réinventer et malgré la volonté du gouvernement de pousser les Français à investir dans l’économie réelle, les épargnants semblent peu et s’y connaître et s’y intéresser… Focus.

Plan épargne d’entreprise (PEE) : décryptage

44% des épargnants français semblent peu intéressés par le financement des entreprises et ne le placent pas dans leurs priorités. Une préférence pour le bénéfice individuel certes mais surtout un manque de connaissances. C’est ce que révèle une étude menée par Ipsos et le Cercle des Épargnants, une association qui rassemble les souscripteurs de produits d’épargne auprès de Generali.

Qu'appelle-t-on caisses d'épargne ?

A lire aussi

Epargne : les pistes pour mieux orienter l’argent des Français vers les PME

Lire la suite

Les Français veulent apprendre

Les Français ne semblent pas posséder de réelles connaissances sur les produits financiers qui servent à financer une entreprise, si l’on en croit cette même étude. En effet, à la question « selon vous, chacun des produits suivants sert-il à financer et à aider les entreprises françaises? », 19 % des sondés affirment que les livrets réglementés ne servent pas à ça. Idem pour les actions et obligations (13 %) sur un compte-titre.

Placements à risque / Infographie Ipsos

Au-delà du manque d’informations, c’est aussi la volonté de privilégier des placement sûrs à des placements risqués. De manière générale, les Français (62 %) préfèrent des placements qui ne rapportent pas beaucoup mais peu risqués. Ce qui correspond au raisons qui motivent les épargnants: mettre de côté en cas de coup dur et préparer la retraite.

Investir sur un livret ou en bourse ?

A lire aussi

Les Français connaissent peu la finance « utile »

Lire la suite

Pourtant, un Français sur trois souhaite avoir davantage d’aide pour gérer son argent et notamment de la part des banques, des associations de consommateurs et de l’Etat.

Les bénéfices individuels avant les caractéristiques des entreprises

Toujours selon l’enquête Ipsos, les bénéfices individuels priment sur les caractéristiques des entreprises dans le choix d’un placement financier aidant les entreprises. Pour 67 % des Français, la garantie de récupérer son capital de départ est prioritaire. Viennent ensuite la liquidité du produit, la possibilité de pouvoir récupérer son argent à n’importe quel moment et la fiscalité.

L’éthique de l’entreprise et son impact sur l’environnement et la société ne sont prioritaires que pour 26 % des sondés…

Et vous, qu’est ce qui vous pousserait à plus investir dans les entreprises ?

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE