Publicité

Publicité
A 1,80 %, les fonds euros ont rapporté moins que prévu en...

A 1,80 %, les fonds euros ont rapporté moins que prévu en 2016

0

Triste nouvelle pour les épargnants. La rentabilité de votre assurance-vie risque fort de décliner plus rapidement que prévu. Les assureurs-vie – respectant les recommandations des autorités de contrôle (ACPR et HCSF) – ont fortement abaissé le taux d’intérêt de leurs fonds euros. Si bien que le site spécialisé GoodValueforMoney.eu (GVfM) a dû réajuster sa prévision de rendement. Et résultat, les fonds euros ne rapporteront pas en moyenne 1,95 % net de frais de gestion comme attendu, mais 1,80 % seulement. Focus.

assurance vie
assurance vie

Pour rappel, les fonds euros – ces supports à capital garanti chouchous des Français – rapportaient encore 2,50 % nets de frais de gestion en 2014. En 2015, ils servaient 2,30 %, soit 0,2 point de moins. Et les nouvelles prévisions de GVfM ne vont pas remonter le moral des assurés. Si leurs estimations se vérifient, le rendement moyen net de frais de gestion des fonds euros va perdre encore 0,5 point cette année.

Rendement fonds euros en 2016

A lire aussi

Assurance-vie : les fonds euros rapporteront moins de 2 % en 2016 selon Facts & Figures

Lire la suite

Baisse des rendements : la faute aux autorités de contrôle ?

Pour GVfM, les responsables sont les autorités chargées de surveiller les marchés financiers. Comprenez l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et le Haut conseil de stabilité financière (HCSF).

Ces dernières craignaient qu’en cas de remontée des taux, les investisseurs rachètent leurs contrats pour investir sur de nouveaux placements plus rémunérateurs. Au risque de laisser sur la paille les assureurs et les petits épargnants moins bien informés.

« Limiter les rachats en cas de remontée des taux », ça ne vous rappelle rien ? Pour rappel, c’est justement ce que prévoit l’article 21 bis de la loi Sapin 2, article adopté le 8 décembre 2016.

Résultat, les autorités ont incité les assureurs à baisser les rendements servis « davantage que la normale », estime GVfM. L’objectif étant de permettre aux assureurs d’accroître leurs réserves et de dissuader les épargnants de continuer à investir sur les fonds euros.

Mais pas de bol, les Français ne se sont pas tournés vers les unités de compte – à capital non garanti. Ils ont tout bonnement versé moins d’argent sur leurs assurances-vie. Entre septembre 2016 et janvier 2017 inclus, la collecte nette de l’assurance-vie s’élevait à 1,5 milliard d’euros. 1 an avant – entre septembre 2015 et janvier 2016 – elle atteignait 10,4 milliards d’euros, d’après les chiffres de la Fédération française de l’Assurance.

Placements

A lire aussi

Osez les unités de compte !

Lire la suite

Fonds euros : certains épargnants ont réussi à obtenir bien plus de 2 % d’intérêts

Comment ont-ils fait ? Tout simplement en choisissant les bons contrats. C’est-à-dire les contrats internet et a minima ceux des associations d’épargnants.

Contrats internet : des assurances-vie à frais réduits

« Les contrats internet délivrent des taux (à nouveau) parmi les meilleurs du marché », constate ainsi GVfM. Des bonnes performances dopées par l’absence de frais sur les versements et des frais de gestion limités.

Par contrats internet, on fait référence aux contrats qui se gèrent uniquement en ligne. C’est le cas des assurances-vie commercialisées par les banques en ligne (Boursorama Banque, ING Direct, Fortuneo etc), par les sites spécialisés – Assurancevie.com ou LinXea – et par les tous nouveaux acteurs de l’épargne – les fameuses fintechs – comme Yomoni, Advize ou WeSave.

Les internautes de plus en plus nombreux à gérer leurs comptes bancaires sur internet

A lire aussi

Assurance-vie en ligne : un espoir de meilleurs rendements ?

Lire la suite

Un « effet d’aubaine » pour les associations d’épargnants

Ici, on fait référence aux Afer, Agipi ou encore Asac Fapès. Leurs bonnes performances, elles les devraient à l’ancienneté de leurs adhérents, selon GVfM.

Résultat, « bien que ces associations fassent leur travail très correctement, la plupart d’entre elles sont désormais en situation de collecte nette négative sur leur fonds en euros ». Comprenez, peu d’épargnants investissent de l’argent frais dans ces contrats. Conséquence, les associations d’épargnants n’ont que peu besoin d’acheter des nouvelles obligations à faibles taux d’intérêt.

Attention toutefois, par rapport aux contrats en ligne, les frais de gestion et de versement de ces contrats sont plus élevés. D’où des fonds euros un peu moins rémunérateurs.

lupa

Comparez les assurances-vie

Vous comptez souscrire une assurance-vie mais vous ne savez pas laquelle choisir ? Pensez à comparer les assurances-vie sur Panorabanques pour faire votre choix en toute tranquillité !

Je compare

Notre sélection de contrats

Si vous souhaitez avoir une vision encore plus complète des performances 2016 des assurances-vie, vous pouvez consulter notre palmarès des meilleurs contrats. Palmarès régulièrement mis à jour.

Marie-Eve F

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE