Publicité
Publicité
Association d’épargnants : une amie (méconnue) qui vous veut du bien

Association d’épargnants : une amie (méconnue) qui vous veut du bien

0

3 Français sur 4 estiment que les associations d’épargnants, dont le but est notamment de concevoir des produits d’assurance-vie, sont utiles et proposent des assurances qui correspondent à leurs besoins. Elles sont également plébiscitées pour leur rôle de lobbying auprès des pouvoirs publics.

Association d’épargnants _ une amie (méconnue) qui vous veut du bien
Les associations œuvrent dans l'intérêt des épargnants

D’après un sondage OpinionWay paru le 17 février pour la Faider, Fédération des associations indépendantes de défense des épargnants pour la retraite, 4 Français sur 10 (39 %) estiment être mal informés en matière d’épargne.

Une association d’épargnants quèsaco ?

Face à ce constat, les associations d’épargnants ont toute leur utilité. Mais au fait savez-vous ce qu’elles sont ?

Dans le cadre de l’assurance-vie, les associations d’épargnants, comme Agipi, Asac-Fapès, Gaipare, Agrep et Afer, souscrivent pour leurs adhérents des contrats collectifs auprès de compagnies d’assurance. Leur objectif est de proposer à leurs épargnants des contrats qui correspondent à leurs besoins et sont en accord avec leurs intérêts. Tout un programme ! De plus, les épargnants adhérents ne sont pas passifs. Lors des assemblées générales, ils prennent part aux délibérations sur les évolutions à apporter aux contrats (garanties, frais…).

La Faider, l’organisation qui a commandé le sondage à Opinion Way regroupe une quinzaine d’associations de ce type, pour un total de 1,5 million d’épargnants représentés. Voilà, vous savez tout (ou presque).

C’est donc tout logiquement que la Faider a souhaité interroger les 1 000 Français sondés sur le bienfondé des associations d’épargnants. La moitié d’entre eux possède une assurance-vie.

Lobbying, personnalisation des contrats et rendements, les avantages ne manquent pas

Seules 5 personnes sont passées par une association pour souscrire leur contrat. Paradoxe, lorsqu’on explique aux sondés ce que sont les associations d’épargnants, ¾ d’entre eux (74 %) se montrent enthousiastes et estiment qu’elles sont utiles. Leur intérêt provient du fait que :

  • ces associations peuvent agir auprès des pouvoirs publics (cités par 80 % des Français)
  • les épargnants sont mieux aiguiller dans leur choix de produits d’épargne (79 %)
  • ces associations travaillent en continu pour améliorer les contrats (79 %)
  • les épargnants ont leur mot à dire sur l’évolution des contrats (77 %)

C’est donc l’activité de lobbying des associations d’épargnants qui est plébiscitée en premier. Un résultat pas très surprenant quand on sait que 76 % des sondés estiment que la fiscalité sur les produits d’épargne est trop contraignante.

Fiscalité de l'assurance-vie : éviter la taxe

A lire aussi

Fiscalité de l’assurance-vie : éviter la taxe

Lire la suite

Concernant l’assurance-vie, un autre intérêt des associations d’épargnants aurait pu être énoncé et pas des moindres : le rendement de leurs contrats. Le taux d’intérêt net de frais de gestion de leur fonds euros est systématiquement supérieur à la moyenne du marché.

lupa

Comparez les assurances-vie

En 2015, les fonds euros ont rapporté 2,3 % aux épargnants. Pour booster votre épargne et obtenir un meilleur rendement en 2016, comparez les contrats d’assurance-vie sur Panorabanques.

Je compare

Et pourtant, malgré tout, à l’ultime question « Pourriez-vous dans le futur adhérer à une de ces associations d’épargnants pour souscrire un contrat d’assurance-vie ? », moins d’1 Français sur 2 répond oui (46 %).

Palmarès assurance vie 2016

A lire aussi

Palmarès assurance vie 2016

Lire la suite

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE