Publicité
Publicité
Assurance-vie : autant de dépôts que de retraits en septembre

Assurance-vie : autant de dépôts que de retraits en septembre

0

Quand les dépôts sur les contrats d’assurance-vie égalent les retraits depuis ces mêmes contrats, on parle de « collecte nulle ». La Fédération Française de l’Assurance (FFA) qui parle quant à elle de « collecte à l’équilibre », nous apprend ainsi qu’au mois de septembre 2016, 9,6 milliards d’€ ont été déposés sur ce produit. La même somme a été retirée. Longtemps considéré comme le placement préféré des Français, l’assurance-vie n’a pas connu de collecte négative depuis décembre 2013. Les temps changent ! Focus.

Assurance-vie
Assurance-vie

Vers un déclin de l’assurance-vie ?

En août 2016 déjà, l’assurance-vie avait connu la plus mauvaise collecte de l’année avec (seulement) 500 millions d’€ de dépôts supérieurs aux retraits. En juillet, ce produit s’était pourtant gonflé de 3,4 milliards d’€ !

Le « montant des cotisations collectées par les sociétés d’assurances au cours des neuf premiers mois de 2016 est de 100,9 milliards d’€ », nous dit la FFA, dont 19,2 milliards d’€ versés sur les supports en unités de compte (UC). Soit 19 % des cotisations – une part stable depuis les 9 premiers mois de l’année. Sur la même période en 2015, le montant des cotisations collectées était de 100,5 milliards d’€.

A fin septembre 2016, l’encours total des contrats d’assurance-vie était de 1 620 milliards d’€. Pour mettre les choses en perspective, l’encours du livret A était de 258,2 milliards d’€ à fin septembre, celui du livret de développement durable (LDD) de 100,7 milliards d’€… On assiste donc pour l’instant à un déclin tout relatif de l’assurance vie.

Assurance vie

A lire aussi

L’assurance-vie : bientôt le placement haï des Français ?

Lire la suite

Des épargnants sous pression ?

Les récentes annonces, dans le cadre de la loi Sapin 2, des possibilités de blocage des contrats d’assurance-vie en cas de situation exceptionnelle ont peut-être joué leur rôle dans la collecte nulle du mois précédent.

Pour rappel, la loi Sapin 2 prévoit de restreindre les possibilités de retraits par les épargnants en cas de « fortes fluctuations des taux obligataires ». Ce qui a été considéré par beaucoup d’épargnants comme un violent coup porté à leur faculté de rachat de leur contrat d’assurance-vie.

A moins que ce ne soit plutôt les demandes pressantes des autorités financières qui souhaitent que les compagnies d’assurance diminuent les rendements des fonds en euros dès 2016 ?

Quoi qu’il en soit, les menaces qui pèsent sur l’assurance-vie pourraient se traduire par d’autres décollectes futures.

Jihane Bensouda

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE