Publicité

Publicité
Assurance-vie : la clause bénéficiaire standard

Assurance-vie : la clause bénéficiaire standard

0

L’assurance-vie n’est pas qu’un placement performant pour votre épargne. Elle vous permet aussi de désigner en toute liberté le bénéficiaire des fonds après votre décès. Avez-vous intérêt à solliciter une clause bénéficiaire personnalisée ?

Assurance vie : la clause bénéficiaire standard
Assurance vie : la clause bénéficiaire standard

Qu’est-ce que la clause bénéficiaire en assurance-vie ?

Présente dans tous les contrats d’assurance-vie, la « clause bénéficiaire » a pour fonction de désigner le plus précisément possible le bénéficiaire du contrat, c’est-à-dire la personne physique (conjoint, enfant, autre proche…) ou morale (une association caritative, par exemple) à laquelle l’assureur devra reverser les fonds. Il est absolument indispensable de vous montrer très spécifique : en cas de doute, l’assureur pourrait mettre des années à retrouver le bénéficiaire, voire ne jamais l’identifier avec certitude et reverser in fine le capital au budget de l’État.

Comment bien rédiger la clause bénéficiaire ?

A lire aussi

Comment bien rédiger la clause bénéficiaire ?

Lire la suite

Faut-il obligatoirement rédiger une clause bénéficiaire ?

L’ajout d’une clause bénéficiaire au contrat n’est pas obligatoire stricto sensu, mais il serait bien dommage de ne pas profiter de cette possibilité… En son absence, le capital sera en effet intégré après votre décès avec le reste de vos biens dans votre « actif successoral », ce qui signifie qu’il sera taxé au taux standard. En désignant un bénéficiaire, au contraire, vous pourrez lui transmettre en totale franchise d’impôt jusqu’à 152 500 € !

Peut-on désigner plusieurs bénéficiaires ?

A lire aussi

Peut-on désigner plusieurs bénéficiaires ?

Lire la suite

Clause bénéficiaire standard ou personnalisée ?

Les assureurs, au moment de la souscription du contrat, proposent une clause bénéficiaire dite « standard », qui peut convenir à la majorité des situations personnelles. Elle établit en effet un ordre de priorité clair et sans ambiguïté au moment de la succession, de la façon suivante : « Mon conjoint, à défaut mes enfants, nés ou à naître, vivants ou représentés, par parts égales ; à défaut mes héritiers ».

Bénéficiaire assurance vie

A lire aussi

Comment modifier ou ajouter un bénéficiaire à son contrat d’assurance vie ?

Lire la suite

Attention, car cette clause standard a pour effet par exemple de transmettre 100 % du capital à votre conjoint survivant (à moins qu’il y renonce), sans rien pour vos enfants ou petits-enfants. Si vous souhaitez léguer une partie des fonds à plusieurs personnes qui comptent pour vous, ou la totalité du capital à une tierce personne qui n’appartient pas à la famille proche, il est indispensable de faire rédiger une clause personnalisée !

Assurance vie et acceptation du bénéficiaire

A lire aussi

Assurance vie et acceptation du bénéficiaire

Lire la suite

Sachez enfin que la clause bénéficiaire n’est pas immuable, et que vous pouvez la modifier aussi souvent que nécessaire, par avenant au contrat ou encore par testament.

logo

Conseil billet de banque

La clause bénéficiaire en assurance-vie, bien rédigée, peut vous permettre d’attribuer à votre guise une grande partie de votre héritage. N’hésitez pas à en tirer parti !
Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE