Publicité

Publicité
Assurance-vie : les raisons de la montée en puissance des unités de...

Assurance-vie : les raisons de la montée en puissance des unités de compte

0

L’assurance-vie fait grise mine. En juin 2017, vous n’avez placé que 600 millions d’euros supplémentaires sur vos contrats, contre 1,1 milliard en juin 2016, d’après les données de la Fédération française de l’assurance (FFA). Résultat, depuis le début de l’année, seuls 2 milliards d’euros nets (versements – retraits) ont été déposés sur les assurances-vie, soit – tenez-vous bien – 6 fois moins que l’année dernière… En 2016, la collecte nette atteignait déjà 12,3 milliards en juin. Bref, vous l’aurez compris, l’assurance-vie peine à attirer de l’argent frais. Enfin, peut-être pas toute l’assurance-vie… En effet depuis le début de l’année, les unités de compte (UC) – vous savez les fonds risqués à capital non garanti – captent plus du quart de vos versements, contre à peine 20 % en moyenne en 2016. En juin 2017, ils ont même attiré 30 % de vos dépôts. Surprenant… Quand on sait que les Français sont traditionnellement averses au risque. Alors qu’est-ce qui vous pousse à investir en UC ? Analyse.

Rendement assurance vie
Rendement assurance vie

Les unités de compte plus rentables que les fonds euros

D’après le dernier tableau de bord de l’assurance – publié en septembre 2016 par la FFA – les UC ont rapporté presque 2 fois plus que les fonds euros entre 2011 et 2015. En moyenne, les supports risqués ont rapporté 3,1 % nets par an – « nets » c’est-à-dire une fois déduits les frais de gestion – contre 1,6 % net pour les fonds euros.

Et cet écart n’est pas près de diminuer. En effet, dans une étude sortie fin 2016, l’assureur AG2R La Mondiale estime que les fonds euros rapporteront seulement 1,50 % net de frais de gestion en 2019.

Placements

A lire aussi

Osez les unités de compte !

Lire la suite

L’accès au fonds euros se durcit

Autre hypothèse, vous investissez en unités de compte tout simplement parce que vous n’avez pas le choix… En effet, depuis plusieurs mois, on constate que de plus en plus d’assureurs mettent en place des restrictions d’accès à leurs meilleurs fonds euros… vous obligeant donc à investir une partie de votre épargne en unités de compte. C’est le cas par exemple pour les fonds euros suivants :

  • Sécurité Pierre Euro (Suravenir), fonds € star du contrat Sérénipierre : au maximum 35 % de votre capital peut être placé sur ce fonds euros. En plus, dans le cadre du contrat Sérénipierre, vous devez placer au moins 50 % de votre épargne sur des unités de compte. Double contrainte donc ! Il faut dire que Sécurité Pierre Euro est probablement victime de son succès… En 2016, il a rapporté 3,60 % nets de frais de gestion, contre 1,8 % en moyenne pour les fonds euros
  • Suravenir Opportunités (Suravenir) : pour pouvoir alimenter ce support, chaque versement doit comporter au moins 30 % d’unités de compte
  • Netissima (Generali Vie) : au moins l’équivalent de 30 % du capital versé sur ce fonds doit être investi sur des supports en unités de compte

Palmarès assurance vieA lire aussi

Palmarès assurance-vie 2017

Lire la suite

Des restrictions uniquement pour les clients patrimoniaux

Il arrive que pour certains fonds euros, seule la clientèle la plus aisée soit contrainte à investir en UC. C’est le cas de Suravenir Rendement. Pour ce fonds euros, seuls les versements de plus de 250 000 € doivent comporter une part minimale de 30 % investie en UC.

lupa

Comparer les assurances-vie

Vous comptez souscrire une assurance-vie mais vous ne savez pas vers quelle offre vous tourner ? Pensez à comparer les assurances-vie sur Panorabanques pour faire votre choix en toute tranquillité !

Je compare

Les assureurs valorisent les investissements en UC

Plus cool pour les épargnants, il arrive que les assureurs vous récompensent si vous investissez en UC. Cette récompense prend souvent la forme d’un bonus de rendement sur le fonds euros. Par exemple :

  • Jusqu’au 31 décembre 2017, si les détenteurs du contrat Allianz Multi Epargne Vie ou Allianz Yearling Vie investissent au moins 45 % de leur capital en UC, pour eux, le rendement du fonds euros sera gonflé de 0,65 % en 2017
  • Jusqu’au 31 décembre 2017, si les détenteurs du contrat Arpèges, Optial ou encore Excellium de AXA investissent au moins 35 % de leur épargne sur des supports en UC autres que AXA court terme et AXA trésor court terme, alors ils recevront un bonus de rendement de 0,10 % sur le fonds euros
Parfois, la répartition de votre épargne et aussi le montant global investi sur votre contrat vous donnent accès à un bonus de rendement. Par exemple, si – en plus de la règle des 35 % – votre capital total est supérieur à 50 000 €, AXA gonflera de 0,20 % le taux du fonds euros.

Et vous, comment vous adaptez-vous à la baisse des rendements des fonds euros ? Allez-vous miser sur les unités de compte à l’avenir ?

Marie-Eve F

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE