Publicité
Publicité
Avance assurance-vie ou crédit : que choisir ?

Avance assurance-vie ou crédit : que choisir ?

0
Avance assurance-vie ou crédit
Avance assurance-vie ou crédit

Vous disposez d’un petit capital sur une assurance-vie ? Dans ce cas vous n’aurez peut-être pas besoin de souscrire un crédit pour votre prochaine voiture ou un autre bien de consommation courante. Voici comment fonctionne le principe de l’avance assurance-vie.

Avance assurance-vie et crédit consommation, quelle différence ?

Une avance sur assurance-vie est en quelque sorte un prêt accordé par votre assureur et dans lequel votre épargne sert de caution. Si vous avez un besoin de trésorerie, vous pouvez ainsi contacter votre assureur et (lorsque votre contrat le permet) lui demander l’avance d’une somme qui correspond, au maximum, à 60 ou 80 % du montant épargné sur votre assurance-vie. A charge ensuite pour vous de rembourser cette somme au rythme qui vous convient, mais dans un délai convenu à l’avance (au maximum trois ans renouvelables une fois). A défaut, le montant du prêt sera déduit de votre contrat !

Un crédit à la consommation est une forme de prêt plus connue. Dans ce cas de figure, vous souscrivez un emprunt auprès d’un établissement de crédit et vous devrez vous soumettre au paiement de toutes les mensualités jusqu’à l’échéance.

Où souscrire un crédit à la consommation ?

A lire aussi

Où souscrire un crédit à la consommation ?

Lire la suite

Quels sont les avantages de l’avance ?

Le crédit à la consommation et l’avance en assurance-vie ont tous les deux un coût. Dans le premier cas, il s’exprime par le taux annuel effectif global (TAEG), qui intègre non seulement le taux d’intérêt nominal mais aussi tous les frais annexes éventuels (assurance, garantie, frais de dossier…).

Dans le cas d’une avance, l’assureur va aussi vous facturer un taux d’intérêt : ce dernier correspond généralement au taux brut du fonds en euros du contrat pour l’année précédente, majoré de frais fixes compris entre 0,5 et 1 %. Si le fonds en euros rapporte 3,5 %, le taux peut ainsi atteindre jusqu’à 4,5 %.

Avance sur assurance vie ou rachat partiel

A lire aussi

Avance sur assurance-vie ou rachat partiel ?

Lire la suite

Il existe un gros avantage toutefois ! Pendant toute la durée de l’avance, l’épargne de votre assurance-vie reste inchangée et continue de produire des intérêts. Au final, l’avance vous coûte donc beaucoup moins cher.

Exemple :

Vous disposez de 10 000 € sur un fonds euros d’assurance-vie et sollicitez une avance de 8 000 € pour acheter une voiture d’occasion, remboursable en un an. L’assureur vous offre un taux d’intérêt de 4 %, soit un coût de 320 € au total. Pendant cette année, les 8 000 € prêtés restent inscrits sur votre fonds en euros et génèrent 2,5 %, soit 200 €. Votre prêt, au final, ne vous aura donc coûté que 120 €, soit un taux d’intérêt de 1,5 %.

Quand un crédit à la consommation est-il plus profitable ?

Grâce à son coût compensé par la performance et la valorisation naturelle de votre assurance-vie, une avance sera le plus souvent le meilleur choix pour bénéficier d’un emprunt à des conditions avantageuses. Elle suppose cependant que vous disposez des fonds nécessaires sur votre contrat, et que vous êtes en capacité de rembourser en temps et en heure.

Si vous préférez ne pas toucher à votre épargne, ou si un établissement de crédit vous propose des conditions particulièrement intéressantes, vous pourrez toujours préférer l’option du crédit à la consommation… Et diminuer au besoin le montant total des intérêts en effectuant un remboursement anticipé sans frais.

C’est bien connu, on ne prête qu’aux riches ! Une assurance-vie bien garnie peut être un puissant levier pour disposer d’une avance temporaire et ne pas avoir recours à un crédit, généralement plus coûteux.

Alternatives au crédit classique

A lire aussi

Les alternatives au crédit classique

Lire la suite

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE