Publicité
Publicité
Définition du mot Rachat partiel (assurance-vie)

Définition du mot Rachat partiel (assurance-vie)

0

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Le rachat partiel est un retrait définitif d’une partie de son épargne par le souscripteur sur son contrat d’assurance-vie.

Contrairement à un rachat total, le rachat partiel n’entraîne pas la clôture du contrat d’assurance-vie qui garde donc son antériorité fiscale. De la même manière, le capital placé continue de produire des intérêts.

Pour procéder à un rachat partiel, vous devez envoyer une lettre recommandée à votre assureur. A noter que dans certains cas, il est possible de le faire en ligne sur le site de l’assureur.

En termes de fiscalité, en cas de rachat partiel, seuls les intérêts (plus-values) sont taxés et non pas le capital. Vous aurez à choisir entre l’impôt sur le revenu et le prélèvement forfaitaire dont le taux dépend de l’ancienneté du contrat :

  • pour un contrat de moins de 4 ans : 35 %
  • pour un contrat entre 4 et 8 ans : 15 %
  • pour un contrat de plus de 8 ans : 7,5 %

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE