Publicité

Publicité
Le contrat d’assurance-vie monosupport

Le contrat d’assurance-vie monosupport

0

Le contrat d'assurance vie monosupport

Tous les contrats d’assurance-vie ne proposent pas les mêmes opportunités d’investissement. Un contrat dit « monosupport », notamment, ne contient qu’un fonds garanti en euros et limite donc vos choix. Existe-t-il encore une raison d’opter pour une assurance-vie de ce type ?

Qu’est-ce qu’une assurance-vie monosupport ?

Un contrat d’assurance-vie est qualifié, dans le jargon technique des assureurs, de  « monosupport » lorsqu’il ne propose qu’un seul support d’investissement, lequel prend la forme d’un traditionnel fonds en euros. Il s’oppose à l’assurance-vie « multisupports » qui, comme son nom l’indique, contient non seulement un ou plusieurs fonds euros mais aussi d’autres fonds en « unités de compte ». Ces unités de compte vous permettent d’investir plus librement dans la bourse ou encore l’immobilier.

Le fonds en euros, pour rappel, est un placement idéal pour tous les épargnants qui visent une rémunération modeste mais totalement sécurisée. L’assureur apporte sa garantie sur l’intégralité du capital versé, ce qui signifie que vous ne pourrez pas perdre d’argent en y déposant vos économies (hors frais éventuels).

Le rendement des fonds en euros

A lire aussi

Le rendement des fonds en euros

Lire la suite

Principe de fonctionnement du contrat monosupport

Le fonds en euros est investi massivement dans des titres financiers sécurisés, dont notamment des obligations d’État, afin d’apporter une sécurité maximale à l’épargnant. Outre la garantie du capital, l’assureur est tenu de vous proposer un taux minimal de rémunération du fonds en euros pour l’année en cours, appelé le « taux garanti ». Toutefois le taux définitif n’est connu qu’au cours du mois de janvier de l’année suivante, et dépend bien sûr de la performance réalisée par les placements de l’assureur.

Quel type d'assurance-vie choisir ?

A lire aussi

Quel type d’assurance-vie choisir ?

Lire la suite

Fiscalité et prélèvements sociaux

Les prélèvements sociaux d’un montant de 15,5 % sont perçus automatiquement chaque année sur la plus-value réalisée par le fonds en euros.

La fiscalité applicable, quant à elle, doit vous inciter à n’effectuer aucun retrait (ou « rachat ») au cours des premières années d’existence du contrat. En cas de retrait avant quatre ans, la plus-value réalisée par le fonds en euros subit un prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) de 35 %. Ce dernier passe à seulement 15 % entre quatre et huit ans, puis à 7,5 % au-delà de huit ans, avec en plus un abattement annuel sur la plus-value se montant à 4 600 € pour un célibataire ou 9 200 € pour un couple. Dans tous les cas, il est également possible de préférer au PFL une intégration directe dans votre revenu imposable si cette option apparaît plus profitable pour vous.

Assurance vie avantages fiscaux

A lire aussi

Assurance vie : les avantages fiscaux

Lire la suite

Quels sont les frais pour un contrat monosupport ?

Les contrats monosupport peuvent prévoir des frais appliqués sur chaque versement (de 0 à 5 % selon les assureurs) ou encore des frais de gestion qui viennent s’imputer tous les ans sur le capital épargné. En règle générale, les frais constatés sur les nouveaux contrats monosupport sont moins élevés que sur les fonds en euros des contrats multisupports, mais ce n’est pas toujours le cas.

Le contrat monosupport : une forme d’assurance-vie en déclin

Parmi les nouveaux contrats commercialisés, les contrats monosupport tendent à se faire rares. Plusieurs raisons expliquent le phénomène. D’une part, il paraît plus judicieux d’opter pour un contrat multisupports même si vous avez l’intention d’investir 100 % de votre capital dans le fonds en euros : qui sait, après tout, de quoi l’avenir sera fait ? D’autre part, la rémunération des fonds en euros est en chute libre depuis plusieurs années (2,5 % en moyenne en 2014) en raison de la baisse de rendement des obligations d’État. La diversification en unités de compte apparaît donc de plus en plus incontournable pour conserver un rendement décent.

logo

Conseil billet de banque

Le contrat monosupport, espèce en voie de disparition ? Pas nécessairement, puisque cette assurance-vie peut encore convenir à ceux qui privilégient une épargne totalement sécurisée et mieux rémunérée que sur un livret A.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE