Publicité
Publicité
Les options « parachute » des contrats d’assurance-vie : quelle utilité ?

Les options « parachute » des contrats d’assurance-vie : quelle utilité ?

0
Les options « parachute » des contrats d’assurance-vie : quelle utilité ?
Les options « parachute » des contrats d’assurance-vie : quelle utilité ?

Un retournement de marché peut survenir à n’importe quel moment, et il est bien sûr difficile d’avoir l’œil rivé en permanence sur votre épargne. Pour de nombreux titulaires d’un contrat d’assurance-vie, les options « parachute » représentent une solution intéressante.

Options parachute, arbitrage automatique… De quoi parle-t-on ?

Si vous possédez un contrat d’assurance-vie multisupports, vous avez la possibilité de solliciter à tout moment un arbitrage pour transférer une partie de votre épargne depuis le fonds en euros vers les unités de compte, ou inversement. Ces opérations sont généralement gratuites, mais elles supposent un suivi actif de votre part. Sauf bien sûr… si vous souscrivez une ou plusieurs des options « parachute » proposées par votre assureur.

Les options parachute consistent à automatiser le processus d’arbitrage. Selon des critères définis en amont par vos soins, votre assureur sait à quel moment il est nécessaire de procéder à un arbitrage et peut le réaliser en votre nom et sans perdre de temps. Il s’agit d’un outil précieux pour gagner en réactivité, notamment lorsque les marchés s’affolent à la hausse ou à la baisse !

L'arbitrage en assurance-vie

A lire aussi

Qu’est-ce que l’arbitrage en assurance-vie ?

Lire la suite

Différents mécanismes pour différents besoins

L’arbitrage automatique d’une assurance-vie peut tout d’abord servir à la sécurisation des plus-values, via un principe d’écrêtage ou de « stop win » : au-delà d’un certain seuil (+5 %, +10 %), les plus-values générées par vos unités de compte seront automatiquement transférées vers le fonds garanti en euros.

A noter qu’une option inverse de dynamisation des plus-values existe aussi parfois : les intérêts du fonds en euros sont alors réinvestis chaque année en unités de compte.
Le « stop loss » est la plus connue des options parachute. En cas de tendance baissière sur les marchés, elle vous protège contre une moins-value excessive en transférant la totalité de votre capital investi en unités de compte vers un fonds euros.

La limitation des pertes en assurance vie

A lire aussi

La limitation des pertes en assurance-vie

Lire la suite

La baisse maximale est définie par l’épargnant en pourcentage (-10 %, par exemple), et peut s’apprécier par rapport au montant total des versements (stop-loss absolu) ou du plus haut atteint par l’investissement (stop-loss relatif). En cumulant un stop loss et un stop win, les assurés ont ainsi la possibilité de définir un véritable « couloir de performance » pour leur épargne.

Enfin, et pour éviter d’investir en une seule fois une trop forte somme sur les marchés boursiers, le mécanisme d’investissement progressif ou de lissage transfère régulièrement un montant fixe depuis le fonds euros jusqu’aux unités de compte.

Notre conseil : des options à manier avec précaution

logo

Conseil billet de banque

Les options parachute sont conçues pour faciliter la gestion de l’assurance-vie, mais ne doivent pas être souscrites à l’aveugle pour autant. Prenez absolument conseil auprès d’un spécialiste pour savoir si vous avez intérêt à garnir votre contrat de protections, plafonds et automatismes en tous genres.

Quelles sont les limites de ces options ?

Les options d’arbitrage automatique sont considérées avec prudence par la plupart des épargnants chevronnés. Le stop loss, notamment, a l’inconvénient de matérialiser définitivement votre perte alors qu’il aurait pu être plus judicieux de maintenir l’investissement et de profiter ensuite de la remontée des cours. Le stop win, de la même façon, peut brider la valorisation de votre épargne alors que le cycle haussier des marchés boursiers n’en est qu’à ses débuts.

Attention par ailleurs aux frais impliqués. Certains assureurs ne facturent pas les options elles-mêmes mais uniquement les frais d’arbitrage qu’elles engendrent. D’autres font le choix inverse, mais le service est rarement gratuit.

Alors, avec ou sans parachute ? L’automatisation des arbitrages peut certes être rassurante pour les débutants, mais vous pourriez aussi être davantage gagnant sur le long terme en lâchant la bride à votre épargne !

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE