Publicité
Publicité
Où va l’argent des contrats d’assurance-vie ?

Où va l’argent des contrats d’assurance-vie ?

0
Où va l'argent des contrats d'assurance vie ?

Quelle est la destination de votre épargne ? Vous savez surement que la collecte des livrets A contribue à la construction des logements sociaux, mais savez-vous de quelle manière votre assureur investit les fonds que vous placez sur votre contrat d’assurance-vie ? Réponses.

Où va l’argent des fonds en euros ?

Un contrat d’assurance-vie permet de placer votre épargne :

  • Sur des fonds en euros, qui protègent votre capital de l’inflation sans risque de perte, au prix d’un rendement faible
  • Sur des unités de compte, sans garantie pour le capital ni pour les plus-values, aux perspectives de rendement supérieures.

Les sommes engagées sur des fonds en euros sont majoritairement investies dans des obligations à faible risque.

Taux minimum garanti : calcul et définition

A lire aussi

Taux minimum garanti : calcul et définition

Lire la suite

Votre assureur a l’obligation de garantir le capital investi, ce qui laisse peu de marge de montage. Pour dynamiser les fonds, il peut toutefois :

  • Favoriser les obligations d’entreprises au détriment des obligations souveraines
  • Équilibrer les investissements en plaçant une fraction des fonds en actions ou en parts immobilières, par exemple à hauteur de 10 %.

Des solutions sont potentiellement plus performantes, avec des fonds en euros dynamiques tournés vers des actions plutôt que des obligations. Certains fonds en euros immobiliers répondent à la même logique, avec un portefeuille obligataire limité à 35 %.

lupa

Comparer les assurances vie

Sur Panorabanques, en quelques clics seulement, comparer les offres de contrats d’assurance vie du marché et optez pour celui qui répond à vos attentes !

Je compare

Ces fonds plus offensifs sont aussi plus risqués, puisqu’ils sont soumis aux variables des marchés, avec des performances inférieures aux fonds en euros classiques si le contexte économique est défavorable.

Les contraintes de gestion des fonds en euros dynamiques expliquent le choix des banques de ne les proposer qu’à 10 % de leur clientèle la plus aisée.

Où va l’argent des fonds en unités de compte ?

Les chiffres de la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA) indiquent que la collecte nette en unités de comptes a dépassé celle des fonds en euros en 2015.

Cet engouement s’explique par la variété de l’offre, des rendements parfois supérieurs qui intéressent tout le monde, et la possibilité de dynamiser son portefeuille.

Les fonds en unités de compte ne garantissent pas le capital. Votre assureur les place donc sur des actifs risqués, comme des actions ou des parts de fonds communs de placement (FCP) dans l’immobilier.

Ce type d’investissement permet différentes stratégies :

  • La gestion peut être effectuée par le titulaire, en arbitrant la répartition entre les fonds
  • Les contrats multisupports permettent de répartir les investissements entre unités de compte et fonds en euros.

Depuis 2005, l’amendement Fourgous permet de transférer des actifs depuis un fonds en euros vers un fonds en actions sans renoncer à l’antériorité fiscale, à la condition d’investir au moins 20 % du capital en unités de compte.

Contrat assurance vie

A lire aussi

Focus sur les options des contrats en assurance-vie

Lire la suite

Comment choisir parmi les fonds disponibles ?

La variété des fonds accessibles permet d’envisager diverses stratégies d’investissement. Par exemple, vous pouvez soutenir une entreprise en particulier, ou contribuer au développement d’un fonds d’investissement socialement responsable (ISR).

Epargne éthique et solidaire

A lire aussi

Zoom sur l’épargne éthique et solidaire

Lire la suite

Parmi l’offre de votre assureur, les fonds labellisés ISR intègrent des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans leur valeur d’investissement.

Le contrat euro-croissance est une assurance-vie en fonds diversifiés dont le capital est garanti à terme. Le rendement est supérieur à un contrat monosupport en euros, mais l’épargne est bloquée jusqu’au terme du contrat, pendant un minimum 8 ans.

 

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE