Publicité

Publicité
Epargne : les Français plutôt fourmis que cigales ?

Epargne : les Français plutôt fourmis que cigales ?

0

A l’occasion du lancement de son 1er « Rendez-vous argent », Le Parisien – en partenariat avec l’institut de sondage Odoxa et le spécialiste de l’assurance-vie en ligne Linxea – nous apprend que les Français sont les champions européens de l’épargne. Dis comme ça, ça peut sembler positif mais en fait l’enquête – menée auprès de 2 980 Européens dans 5 pays (France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie et Espagne) – révèle que la peur est le principal moteur de la volonté d’épargner. Parer aux éventuels coups durs est la préoccupation majeure dans l’ensemble des pays étudiés. Mais chez nous en particulier, l’épargne ne se constitue pas par plaisir mais par nécessité, notamment celle d’assurer ses vieux jours. Il n’y a plus qu’à espérer qu’on se retrouve fort pourvus quand la retraite sera venue 🙂

Epargne
Epargne

La peur d’un avenir incertain : déclic de l’épargne ?

Interrogés sur les raisons qui les poussent à épargner, les Français mettent majoritairement (46 %) en avant leur inquiétude « pour l’avenir de leur situation économique personnelle ». Presque au coude à coude, 44 % des Français disent épargner pour préparer leur retraite.

Peur de ne pas assez épargner par soi-même

En France, se constituer une épargne servirait d’abord à éviter de dégrader sa situation économique personnelle. D’ailleurs, si leurs revenus augmentaient de 10 %, 53 % des Français affirment qu’ils épargneraient davantage. 8 % vont même jusqu’à déclarer qu’ils épargneraient tout. Seuls 6 % des sondés disent qu’ils dépenseraient cet argent.

En pratique, la crainte de dégrader sa situation économique s’illustre parfaitement bien par des dépôts supérieurs aux retraits sur les livrets d’épargne réglementée et ce, depuis 6 mois maintenant. Au mois d’août 2016, le livret A a enregistré +1,14 milliard d’€ et le livret de développement durable (LDD) s’est gonflé de 250 millions d’€, selon les chiffres de la Caisse des Dépôts et des Consignations.

Livret A vs épargne

A lire aussi

Retour en grâce du livret A ou quand les Français se font une raison…

Lire la suite

Peur d’une détérioration de la situation économique de la France

Le 3e motif avancé par les Français pour expliquer qu’ils mettent de l’argent à gauche est la « peur pour l’avenir de la situation économique du pays ». Ils sont en effet 38 % (contre 32 % des Européens) à redouter une détérioration de la situation macroéconomique.

Pour vous remonter un peu le moral, retenez quand même que 26 % des Français interrogés disent épargner pour « des projets d’investissement ». 21 % vont même jusqu’à déclarer qu’ils épargneraient parce qu’ils « disposeraient d’un excédent de revenus par rapport à leurs besoins ».

Peur des placements dynamiques

Jules Renard disait « Prudence n’est que l’euphémisme de peur ». Du coup, c’est sans aucune surprise qu’en termes de placements, les Français se montrent particulièrement circonspects.

78 % des interrogés opteraient pour un placement sûr mais peu rémunérateur (type livret A, LDD, PEL ou encore fonds en euros d’un contrat d’assurance-vie). Ainsi, seuls 21 % choisiraient plus volontiers un placement risqué mais offrant potentiellement plus de rendement.

Pas vraiment étonnant quand on constate que 70 % des Français perçoivent les placements dynamiques (c’est-à-dire risqués) comme un risque de perdre leurs économies.

Placements

A lire aussi

Placements : conjuguer sécurité et rendement

Lire la suite

Mais une bonne culture financière !

Soumis à un petit quizz mathématiques sur le calcul des intérêts produits par un placement sur une durée donnée, les Français sont loin d’être à côté de la plaque. A la question du gain réalisé au bout d’un an en plaçant 100 € à un taux d’intérêt de 3,5 %, 62 % de nos compatriotes ont su répondre parfaitement ! En gros, niveau culture financière, les Français ne sont pas plus à l’ouest que les autres Européens, bien au contraire.

LeParisien Infographie Epargne
LeParisien Infographie Epargne

Et vous, saurez-vous apporter la bonne réponse à cette question ? Combien vous rapporteront 100 € placés à un taux de 3,50 %, au bout d’un an ? Vous avez 2 heures.

*Sondage mené selon la méthode des quotas auprès d’un échantillon représentatif des populations de chacun des pays, constitué de 2 980 Européens Français, Allemands, Britanniques, Espagnols et Italiens) âgés de 18 ans et plus.

Jihane Bensouda

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE