Publicité

Publicité
Financer sa retraite, un casse-tête pour les jeunes

Financer sa retraite, un casse-tête pour les jeunes

0

On pensait les jeunes insouciants et peu préoccupés par la préparation de leur retraite. Il n’en est rien ! Les moins de 35 ans sont au contraire plus prévoyants que leurs aînés. Stressés par l’avenir de notre système de retraite par répartition, ils préfèrent en effet anticiper en épargnant par eux-mêmes.

Epargne
Epargne

La retraite est un sujet d’inquiétude pour les jeunes. En 2016, 57 % des moins de 35 ans souhaitent épargner en priorité pour préparer leurs vieux jours, contre 49 % en 2015. C’est le principal enseignement du baromètre 2016 du Cercle des Epargnants sur « Les Français, l’épargne et la retraite ». Pour ce faire, 1 007 personnes ont été interrogées par téléphone entre le 02 et le 06 février 2016.

Préparer au plus tôt ses vieux jours : un objectif largement motivé par la crainte de ne pas avoir suffisamment d’argent pour vivre à la retraite. Cette peur est d’ailleurs plus présente chez les moins de 35 ans que dans le reste de la population. Ainsi, 6 jeunes sur 10 pensent qu’ils n’auront pas les ressources nécessaires pour vivre correctement à la retraite. C’est plus que la moyenne nationale (5 Français sur 10).

Pessimistes les jeunes, mais pas inactifs !

Plutôt que de s’avouer vaincus, les moins de 35 ans font preuve d’initiatives pour préparer leur retraite. Ils adoptent d’ailleurs des stratégies bien plus offensives que leurs ainés.

Pour maintenir un niveau de revenus corrects à la retraite, plus du quart des jeunes (28 %) préconisent d’épargner régulièrement en souscrivant un produit d’épargne dédié comme le PERP, le PERCO. A l’inverse, le reste des Français – et surtout les 35-49 ans – estiment que pour préserver leur niveau de vie futur, il faudrait en priorité reculer l’âge légal du départ à la retraite.

cercle des épargnants

 

Pour mettre en application leurs bonnes résolutions, reste donc à épargner ! C’est prévu ! 53 % des moins de 35 ans comptent épargner davantage en 2016 que l’année dernière. Ils étaient 45 % en 2015. Mais comment ? Epargner n’est pas suffisant, encore faut-il choisir le bon support d’investissement. Et là, on a le choix : Perp, livrets, PEL, épargne salariale, compte titres… et bien sûr l’incontournable assurance-vie.

Les placements destinés à la retraite

A lire aussi

Les placements destinés à la retraite

Lire la suite

L’assurance-vie, la chouchoute des Français

L’assurance-vie est pour la plupart des Français (39 %) le produit le plus adapté pour préparer sa retraite. La liste de ses avantages est en effet longue : produit qui s’adapte au profil de l’épargnant, fiscalité intéressante au bout de 8 ans, rendement attractif (2,3 % en moyenne pour les fonds euros en 2015)….

Palmarès assurance vie 2016

A lire aussi

Palmarès assurance vie 2016

Lire la suite

Toutefois, il ne faut pas enterrer trop vite le Perp et autres contrats Madelin. Eux aussi bénéficient d’une fiscalité avantageuse : les versements effectués entraînent une réduction d’impôt sur le revenu.

logo

Conseil billet de banque

Avant de vous décider pour un ou plusieurs produits d’épargne, il est nécessaire de définir votre profil d’épargnant : goût ou non du risque, le montant que vous pourrez placer, objectif de votre placement. Pour vous faciliter la vie, des comparateurs comme ceux de Panorabanques vous permettent en quelques clics de répondre à ces questions. Essayez-les, c’est gratuit et sans engagement.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE