Publicité

Publicité
SCPI : le placement méconnu des Français

SCPI : le placement méconnu des Français

1

Offres de prêt immo
Offres de prêt immo

Moins d’1 Français sur 4 connait les SCPI. Dans ce contexte, les initiatives, à l’image de FranceSCPI.com, se multiplient pour démocratiser ce placement immobilier.

Connaissez-vous les Sociétés Civiles de Placement immobilier (SCPI), ces placements immobiliers agréés par l’Autorité des marchés financiers ?

A priori non. C’est le résultat d’une étude sortie fin novembre réalisée par le cabinet de gestion d’actifs immobiliers Perial en partenariat avec Opinion Way.

Sur les 1 011 personnes interrogées, seules 24 % ont déclaré connaître les placements immobiliers comme les SCPI. Et vous êtes encore moins nombreux à y avoir investi de l’argent : seulement 2 % des personnes interrogées.

Démocratiser les SCPI

C’est le grand paradoxe, les Français boudent les SCPI – probablement par méconnaissance – mais lorsqu’on leur explique de quoi il s’agit, ils se montrent enthousiastes.

Sur les 1 011 individus questionnés par Opinion Way, ils sont plus de la moitié (52 %) à trouver cet investissement intéressant. Ils sont même 20 % à lui donner une note entre 8 et 10 sur 10, 10 signifiant que la personne est très intéressée.

Un intérêt suscité probablement parce que ce type de placement tangible effraie moins que la Bourse. Même s’il s’agit de produits financiers, la SCPI repose en effet sur l’achat de biens réels et palpables.

La SCPI c’est investir dans la pierre, les contraintes en moins

Une SCPI est une entreprise dont le but est d’acheter des biens immobiliers d’entreprises (bureaux, entrepôts, parkings, commerces etc). Placez dans une SCPI signifie que vous, les investisseurs, vous achetez des parts de cette entreprise. Vous en devenez actionnaire. Par la même occasion, en fonction des sommes versées, vous devenez propriétaire d’une part des immeubles détenus par la SCPI. Votre gain : les loyers perçus de la location des biens immobiliers.

À l’inverse d’un investissement locatif, vous ne vous occupez de rien, ni des charges administratives ni des charges locatives. Les travaux à réaliser, la revente des bâtiments ou encore la gestion des locataires sont confiés à la société de gestion de la SCPI.

Comment choisir son investissement locatif ?

A lire aussi

Comment choisir son investissement locatif ?

Lire la suite

Un placement sans risque ?

Evidemment comme tous les produits d’épargne, investir dans une SCPI a un coût et un risque.

Le risque est le même que pour un investissement immobilier classique : le retournement du marché.

La multitude des achats réalisés par la SCPI amoindrit le risque d’une baisse des prix localisée dans une région ou affectant un type de bien en particulier.

Autre risque : le manque de liquidité. Il n’est pas toujours facile de revendre ses parts. « Mais les choses ont changé. Les sociétés de gestion sont tenues d’organiser le marché secondaire des parts pour faciliter les reventes. Le système est aujourd’hui plus fluide même s’il est toujours important de regarder et d’étudier ce que l’on achète », note Olivier Ame et Paul Bourdois, cofondateurs de FranceSCPI.com.

Venons en aux coûts, « pour chaque SCPI, les mêmes frais sont appliqués quel que soit le mode de souscription choisi (en agence, sur internet…). C’est le principe de l’équité entre associés. Pour des parts de SCPI, les frais fluctuent entre 5% et 12% », expliquent-ils.

logo

Conseil billet de banque

Principe d’équité entre mode de souscription certes, mais les frais de gestion, eux, varient fortement. Pensez donc à les comparer avant de souscrire.

Ok, maintenant que vous connaissez ce placement, comment faciliter son achat ? C’est l’idée des créateurs de FranceSCPI.com.

« Notre plateforme en ligne démocratise l’accès au SCPI »

La plateforme propose un outil de sélection de SCPI en fonction des critères de l’investisseur (investir dans des bâtiments proches de chez vous ou bien à l’étranger par exemple) et de son profil (but, montant et durée de l’investissement). « Cela débouche sur une liste de produits qui bénéficient tous d’une fiche détaillée et d’un scoring de notre part, notamment sur leur adéquation avec les objectifs du client », explique à Boursier.com Paul Bourdois.

Depuis avril 2015, date de la création de la plateforme, 600 000 épargnants auraient placé via le site.

Ensuite, un bouton permet de choisir parmi les SCPI proposées – 80 SCPI sont recensées sur le site – et d’ajouter celles choisies dans un panier. Ensuite il faut remplir un questionnaire et renvoyer un dossier. Le tour est joué !

Qui finance ?

Ce sont les sociétés de gestion. Elles reversent « une commission de 5 % à 7 % sur les souscriptions que nous leur apportons », ajoute le cofondateur de FranceSCPI.com.

Convaincu par les SCPI ? Et si ce placement devenait votre bonne résolution « épargne » pour 2016 ?

 

Publicité
Publicité

1 COMMENTAIRE

  1. Assez léger comme information ,cela ne donnent aucun paramètre comment repérer les bonnes des mauvaises.Car les rendements présent ne donnent aucune vision sur le futur.Plus les années passent on constate que les frais d’entretiens augmentent .Seul intérêt
    pour augmenter les acheter à crédit .Mais attention à une crise immobilière. Je suis septique et pas très convaincu

LAISSER UNE RÉPONSE