Publicité

Publicité
Bien choisir son support d’investissement

Bien choisir son support d’investissement

0

Support d'investissement
Support d'investissement

Vos livrets d’épargne sont remplis ? Ou peut-être estimez-vous qu’ils ne vous rapportent pas assez ? Voici quelques conseils pour vous repérer dans la jungle des placements financiers et immobiliers et vous aider à bien choisir votre support d’investissement.

Placements conjuguer sécurité et rendement

A lire aussi

Placements : conjuguer sécurité et rendement

Lire la suite

Panorama des supports « classiques »

Pour bien choisir son support d’investissement, plusieurs critères sont à prendre en considération : le montant, la durée, le rendement attendu et le risque que vous êtes prêt à prendre.

  • Le compte titres : il permet d’investir sur les marchés financiers (actions, obligations, OPCVM). Le rendement varie en fonction des fonds choisis : niveau de risque versus fluctuations boursières. Les bénéfices réalisés (« plus-values ») sont imposées à 24 % (plus les prélèvements sociaux).
  • Le PEA (Plan d’Epargne en Actions) : son fonctionnement est similaire au compte titres. Sa fiscalité est différente : si vous conservez votre contrat minimum 5 ans, les bénéfices sont non imposables (uniquement prélèvements sociaux). Un seul PEA par personne est autorisé et le montant maximum d’investissement est de 150 000 €. Depuis 2014, vous pouvez souscrire en plus un PEA PME (plafond : 75 000 €).
  • L’assurance vie : Vous avez le choix entre un fonds en euros (rendement garanti) et un fonds en unités de compte (rendement lié au marché boursier). C’est après 8 ans que la fiscalité devient avantageuse : au-delà de 4 600 € d’intérêts (par personne), ces derniers sont exonérés d’impôts.
logo

Conseil billet de banque

Pour éviter une escroquerie, veillez avant de signer que le produit d’épargne proposé est conforme à la législation et que l’organisme est fiable.

Les supports spécifiques « retraite »

Le PERP (Plan d’Epargne Retraite Populaire) et le contrat retraite Madelin ont le même objectif : se constituer une retraite complémentaire. Ces deux supports fonctionnent de la même manière : versements réguliers obligatoires, épargne bloquée jusqu’à la date de la retraite, sortie exclusivement en rente et jusqu’à son décès. Tous les versements sont déductibles des impôts dans la limite de 10 % du revenu imposable (plus une majoration de 15 % pour le contrat Madelin uniquement).

Guide du parfait épargnant

A lire aussi

Guide du parfait épargnant

Lire la suite

Alors comment choisir entre les deux ? C’est simple : le PERP est accessible à tous les salariés alors que le contrat Madelin, lui, est spécifiquement dédié aux travailleurs non-salariés (artisans, commerçants, professions libérales).

Focus sur l’immobilier

Pour diversifier leur patrimoine, beaucoup se tournent vers la pierre. Plus besoin de prêt immobilier. Grâce à votre compte titres ou votre contrat d’assurance vie, vous pouvez investir indirectement dans l’immobilier locatif ou l’immobilier d’entreprise en achetant des parts de SCPI immobilières par exemple.

SCPI

A lire aussi

SCPI : le placement méconnu des Français

Lire la suite

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE