Publicité

Publicité
Bourse : la gestion active en question

Bourse : la gestion active en question

0

Selon un article du Monde.fr publié le 09 juillet 2016, les épargnants optant pour la gestion active de leur portefeuille boursier se retrouvent à payer des frais pour une gestion pas si active… Explications.

Bourse
Bourse

Pourquoi choisir la gestion active en bourse ?

Les apprentis boursicoteurs le savent, il leur est généralement conseillé de confier leur portefeuille à un professionnel de la gestion, c’est ce qu’on appelle la gestion sous mandat. La gestion sous mandat se déclinant en 2 catégories : la gestion active et la gestion passive. Alors que la gestion active vise à surperformer le marché de référence du portefeuille géré, la gestion passive a pour but de reproduire la performance d’un marché de référence.

Présentant des coûts logiquement différents – notamment puisque l’une des deux options fait intervenir « l’intelligence » d’un ou de plusieurs humains quand l’autre passe par un système automatisé – le comble serait que le gérant actif se contente de répliquer les performances d’un marché.

Et c’est précisément ce que l’article du Monde.fr pointe du doigt. D’après la rédaction : « Un gérant sur cinq (dans la catégorie actions européennes) se contente ainsi de reproduire largement son indice, selon une étude de Morningstar publiée en mars, tout en facturant des frais de gestion active. »

Les avantages des courtiers en ligne pour la bourse

A lire aussi

Les avantages des courtiers en ligne pour la bourse

Lire la suite

Comment expliquer que l’épargnant paie en moyenne 1,09 % par an de frais de gestion active pour une gestion qui ne l’est finalement pas tant que ça ? Toujours selon LeMonde.fr, citant Mathieu Caquineau, analyste chez Morningstar : « En collant à l’indice, le gérant minimise son risque de carrière personnelle, particulièrement en période de chute de la Bourse. Il pourra dire à ses clients : « Regardez, je n’ai pas baissé davantage que le marché ». »

Problème : l’épargnant n’a pas signé pour ça… Et la promesse de surperformance de la gestion active n’est tout simplement pas tenue, « Nous avons calculé la performance des fonds sur cinq ans glissants au cours des dix dernières années. Résultat : dans 4 périodes sur 5 passées en revue, les plus actifs font mieux que les autres, mais l’écart de gain est faible : 2,30 % entre 2006-2011, et 0,40 % entre 2010 et 2015. Et ces moyennes cachent des différences très marquées entre les produits », ajoute Mathieu Caquineau.

Selon Philippe Maupas, cofondateur de la société de recherche et d’analyse de fonds Quantalys, « un peu plus de la moitié (55 %) des fonds actions France gérés activement réalisent des gains supérieurs à leur indice de référence sur un an. Mais seulement 15 % le battent sur dix ans. »

lupa

Comparer les courtiers en bourse

Envie de faire vos premiers pas en bourse ? Et si vous compariez les frais des différents courtiers en ligne ? Faites-le gratuitement sur Panorabanques !

Je compare

Se tourner vers des fonds indiciels cotés ?

Les ETF pour Exchange Traded Fund, ou trackers sont des fonds indiciels cotés en bourse qui répliquent leur indice de référence. Le gérant « humain » étant remplacé par une machine.

Résultat des courses : pour ce mode de gestion dite passive, les frais « sont cinq fois moins élevés que ceux appliqués dans la gestion active, souligne Mathieu Caquineau. Comptez des coûts annuels de 0,30 % en moyenne pour les ETF sur les actions européennes, contre 1,55 % pour des gérants. »

Sur la durée, ce type de performance a un impact considérable, bien compris des épargnants. A tel point d’ailleurs qu’à « la fin du 1er trimestre 2016, leurs encours dépassaient 462 milliards d’euros en Europe, après une année 2015 de collecte record », conclut LeMonde.fr.

Jihane Bensouda

Comparer les tarifs des Trackers

A lire aussi

Comparer les tarifs des Trackers

Lire la suite

 

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE