Publicité

Publicité
Se méfier des options binaires

Se méfier des options binaires

0

Se méfier des options binaires
Se méfier des options binaires

« Bonjour, je m’appelle Guillaume et je vais vous expliquer comment j’ai réussi à gagner 312 € en seulement 5 minutes* ». Ce message vous semble familier ? C’est normal, vous avez comme nous tous un jour cliqué sur un lien et une page web hébergeant la vidéo de Guillaume s’est alors ouverte.

Ceux qui ont poursuivi le visionnage de la vidéo en question au-delà des 5 premières secondes savent que les prétendus gains – d’une précision remarquable d’ailleurs, 312 € c’est hyper précis ! – ont été récoltés grâce aux options binaires. Focus.

Les options binaires : c’est quoi ?

On ne vous apprend rien en vous disant que les arnaques au trading en ligne sont légion. Les plateformes de trading d’options binaires ont depuis quelques années fleuri sur internet. Mais qu’est-ce qu’une option binaire au juste ?

Selon la définition de la Banque de France, les options binaires sont des « instruments financiers sous forme d’options, pouvant générer des profits ou des pertes, selon la réalisation ou la non-réalisation d’une condition à l’expiration de l’option. L’investisseur doit se positionner sur la direction que le prix d’un actif sous-jacent (par exemple une action, une matière première, un indice…) prendra avant son expiration : s’il pense que le prix d’un actif sera en hausse, il achète une option call ; s’il suppose que le prix d’un actif sera en baisse, il achète une option put. »

En soi, l’option binaire n’est donc pas une arnaque. Mais, ce qui pourrait s’apparenter à une sorte de « bourse pour les nuls » − puisqu’elle consiste à parier sur la hausse ou sur la baisse d’un actif – est en réalité bien plus risqué qu’il n’y paraît. Amis non avertis, abstenez-vous !

Arnaque

A lire aussi

Top 5 des arnaques du moment

Lire la suite

Les risques des options binaires

Les mises en garde des autorités compétentes sur les plateformes d’options binaires se fondent sur l’absence d’information concernant les risques pris par l’investisseur. En effet, dans sa vidéo, Guillaume ne nous a jamais dit « Je vais vous expliquer comment j’ai gagné 312 € en seulement 5 minutes et comment j’ai perdu le triple à cause des effets de levier utilisés ». Un peu d’honnêteté quoi…

Pour reprendre l’exemple très simple de la Banque de France, un investissement de 100 € avec des effets de levier de 400 ferait perdre 4 000 € (hors frais de transaction) à l’investisseur si la valeur de l’actif perdait 10 %. Ça calme !

Se renseigner sur la plateforme avant de se lancer

Les publicités pour les sites de trading d’options binaires inondent internet et vous pourriez tout à fait être tenté de vous laisser séduire pour… qui sait ?… devenir vous-aussi millionnaire en quelques heures !

Pour vous éviter quelques petites déconvenues, sachez que vous pouvez consulter la liste des sites autorisés à proposer du trading d’options binaires sur le site du Regafi. Il vous suffit de renseigner le nom du site en question dans le moteur de recherche prévu. Si le site est reconnu, c’est qu’il fait partie de la liste « blanche » des sites autorisés à proposer ce type de prestations.

En revanche, si votre recherche ne donne aucun résultat, passez votre chemin ! Le site n’a pas reçu d’agrément.

Font donc partie de la liste noire les sites suivants (liste non-exhaustive, pour retrouver l’intégralité de la liste, rendez-vous ici !) :

  • 01binarygroup
  • Activebanque
  • Alternative-markets
  • Binamax
  • Binary
  • Bloomex-options
  • Epargnefacile
  • Futurmarket
  • Groupebinary
  • Ingbroker
  • Laplateformedubinaire
  • Monatrade
  • Option-direct
  • Phenixoption
  • Success-bank
  • Tradignition
  • Winobin
  • Zeoption**

*Des variantes existent évidemment. La vidéo de Julien qui était au chômage mais qui, grâce aux options binaires toujours, arrive à gagner 6 000 € par mois, tourne aussi beaucoup.

** Liste mise à jour le 19 novembre 2015.

Focus sur l’arnaque au forex

A lire aussi

Focus sur l’arnaque au Forex

Lire la suite

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE