Publicité
Publicité
Services financiers : les Français continuent de plébisciter les conseillers en agence

Services financiers : les Français continuent de plébisciter les conseillers en agence

0
courtiers en ligne
courtiers en ligne

Prise d’information, achat et gestion de nos placements financiers, le réflexe internet est certes de plus en plus incontournable lorsqu’il s’agit d’optimiser notre épargne. Mais le conseiller en agence a encore un bel avenir devant lui. C’est la conclusion d’une étude réalisée par l’AMF.

L’Autorité des marchés financiers (AMF), organisation chargée de protéger notre épargne investie sur les marchés, s’est penchée, en partenariat avec Médiamétrie/Net Ratings, sur nos habitudes lorsqu’il s’agit de placer notre argent. Pour s’informer, acheter et gérer, internet pourrait bien devenir notre meilleur ami.

Scoop or not Scoop ?

À la lecture de l’intitulé du communiqué de presse de l’AMF, « Placements financiers : Internet sur le point de détrôner l’agence bancaire ? », nous nous attendions à un raz de marée en faveur du tout en ligne. Et finalement… non.

Internet pour gérer…

Pour suivre l’évolution de nos placements, « internet est désormais inscrit dans les usages ». 37 % d’entre nous l’utilisent (39 % passent par une agence). Plus des 2/3 des internautes détenteurs de placements (71 %) consultent leurs comptes d’épargne au moins une fois par mois.

… mais pas encore pour s’informer et placer

Mais alors pour le reste, nous sommes très attachés aux échanges directs avec notre conseiller. Ainsi en matière d’informations, 41 % d’entre nous se déplacent en agence quand seuls 26 % se connectent pour s’informer. Assurément, cela s’explique parce qu’on fait plus confiance à un interlocuteur physique qu’à un ordinateur qui nous donne accès à beaucoup, voire trop d’informations.

« Si l’agence bancaire reste l’interlocuteur premier pour l’information, elle s’impose encore plus fortement en matière de canal de souscription », affirme l’AMF. 9 internautes sur 10 détenteurs de placements se sont finalement déplacés pour acheter leur produit financier.

Adepte du tout en ligne ou bien attaché au contact humain ? Il est important de cerner vos besoins (marchés, conseiller personnel, budget etc) pour trouver l’intermédiaire financier qui vous conviendra. Pour ce faure, vous pouvez utiliser le comparateur de frais de bourse de Panorabanques. Il compare une dizaine de courtiers en ligne et sélectionne celui qui répondra le mieux à vos attentes.

 

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE