Epargne : les pistes pour mieux orienter l'argent des Français vers les PME - billet de banque
Publicité

Publicité
Epargne : les pistes pour mieux orienter l’argent des Français vers les...

Epargne : les pistes pour mieux orienter l’argent des Français vers les PME

0

Les Français épargnent, sans aucun doute! Mais le plus souvent, cette épargne ne va pas aux PME. Une situation que le gouvernement déplore. Des propositions ont d’ailleurs été faites par les professionnels de la finance pour à terme, vendre aux Français plus de produits d’épargne dirigés vers les entreprises.

Qu'appelle-t-on caisses d'épargne ?

De l’épargne en France, il y en a ! Mais il existe encore trop peu de financement pour les entreprises. Hier, les acteurs du secteur de la finance ont dévoilé leurs propositions pour orienter l’argent des Français vers les PME. Et des pistes ce n’est pas ce qui manque… Puisque pas moins de 120 propositions ont été présentées lors du « Grand rendez-vous de l’investissement productif ». Un événement pédagogique animé par Édouard Philippe et Bruno Le Maire.

Comment pousser les Français à investir plus dans les entreprises ?

Près de 400 banquiers, assureurs, et gestionnaires de patrimoine se sont donc rendu à l’Assemblée pour cet événement. L’objectif du gouvernement ? Les encourager à vendre aux Français plus de produits d’épargne dirigés vers les entreprises.

Selon une synthèse qu’ont pu consulter Les Echos, une grande part de ces acteurs souhaitent une amélioration de l’éducation financière des épargnants et de la formation des professionnels.

Mais ce n’est pas tout ! Il y a également eu beaucoup de suggestions pour améliorer les produits d’épargne. En effet, certains souhaitent « simplifier les conditions de commercialisation » du Plan d’épargne en actions (PEA) et du PEA-PME pour les « rendre plus attractifs. D’autres proposent fusionner les deux produits.

A lire aussi

Banque, crédit, épargne, immobilier : ce qui change en 2018

Lire la suite

Plusieurs professionnels penchent pour le développement de l’épargne-retraite. Pour y parvenir, des acteurs de l’assurance proposent notamment de créer un « produit d’épargne-retraite unifié ».

L’épargne « ne finance pas assez l’économie nationale »

« Je ne crois pas que les Français soient fâchés avec l’économie, avec les entreprises ou avec la Bourse : nous sommes en réalité un vieux pays capitaliste », a expliqué le Premier ministre, Édouard Philippe.

Même si l’Hexagone « dispose d’une épargne abondante, de l’ordre de 15 % » du revenu disponible brut, soit l’un des taux les plus élevés au monde, elle « ne finance pas assez l’économie nationale ». En effet, les Français privilégiant la pierre ou les placements réglementés.

A lire aussi

Le taux d’intérêt du Livret A gelé jusqu’en 2020 !

Lire la suite

Selon la Banque de France, près de 1.920 milliards d’euros dorment sur des contrats d’assurance-vie, dont le rendement décline de plus en plus. Et les comptes bancaires des Français renferment quelque 400 milliards d’euros non alloués. L’objectif est maintenant de « doubler la part de l’épargne des Français qui va dans les PME ». Cette part s’élève actuellement à cinq milliards d’euros.

Les propositions seront soumises à Édouard Philippe et Bruno Le Maire « dans les prochaines semaines », selon ce même document de synthèse.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE