Publicité

Publicité
L’assurance vie vit mal en novembre… comme le reste de l’année 2017...

L’assurance vie vit mal en novembre… comme le reste de l’année 2017 !

0

L’assurance vie bat clairement de l’aile en novembre ! En effet, ce mercredi 3 janvier 2018, la Fédération française de l’assurance (FFA) a publié ses données provisoires. Et ce mois de novembre est tout la simplement… La moins bonne performance de l’année ! Une année 2017 déjà frileuse pour l’assurance vie…

Assurance-vie
Assurance-vie

En France au mois de novembre 2017, l’assurance vie se porte mal. 500 millions d’euros de décollecte nette. Un chiffre particulièrement décevant… Et la moins bonne performance de l’année de 2017 pour l’assurance-vie.

Comment est-ce possible ? Et bien tout simplement parce qu’il y a eu plus de retraits que de dépôts. En chiffres, voici ce que ça donne :

  • 10,8 milliards d’euros de cotisations (ou dépôts)
  • 11,3 milliards d’euros de retraits (ou prestations)
  • En octobre, les prestations s’élevaient à 10 milliards et les dépôts, 11,8 milliards.

Sur les 11 premiers mois de 2017, le marché de l’assurance vie enregistre une collecte nette de 6,7 milliards d’euros… Un ralentissement conséquent puisque l’année dernière, l’assurance vie a enregistré une collecte nette de 16,8 milliards d’euros en 2016, en repli de 29% par rapport à 2015.

Une année 2017 pas tellement au top

En 2016, en novembre, l’assurance-vie avait au contraire engrangé une collecte nette à hauteur de 400 millions d’euros.

Sur les 11 premiers mois de l’année 2017, le montant des cotisations collectées par les sociétés d’assurance s’élève à 120 milliards d’euros… En baisse par rapport à 2016. Tandis que du côté des retraits, les chiffres ont augmenté : 113 milliards d’euros ont été retirés contre 105 milliards un an plus tôt.

Dans le détail, les versements sur les supports unités de compte ont représenté sur cette période 33 milliards d’euros, soit 28% des cotisations.

Au total, l’encours des contrats d’assurance vie en France atteignait 1.679 milliards d’euros à fin novembre 2017, en progression de 4% sur un an.

Bien qu’en baisse, l’assurance vie reste l’épargne favorite des Français et la plus rentable ! Rappelons que le taux de rendement du Livret A et du Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) sont gelés à 0,75 % jusqu’en 2020 !

La flat tax, responsable du ralentissement du marché de l’assurance vie ?

« L’assurance-vie paie cash la flat tax », analyse Philippe Crevel, le directeur du Cercle de l’épargne. Selon lui, le prélèvement forfaitaire unique (PFU ou flat tax) à 30 % et les longues semaines de discussions à l’Assemblée ont effrayé les particuliers. « L’application du PFU pour l’assurance-vie peut apparaître complexe pour de nombreux épargnants », constate-t-il.

La loi de finances pour 2018, publiée au Journal officiel du 30 décembre, prévoit une application rétroactive du PFU au 27 septembre 2017 pour l’épargne investie sur ce support… et seulement celui-là ! Pour les autres revenus du capital (intérêts, actions, dividendes), le PFU n’est entré en vigueur qu’au 1er janvier dernier. 

Le succès de l’immobilier, dopé par les taux bas des crédits, pourrait également être l’une des causes du désintérêt des Français pour l’assurance vie.

 

Et vous, qu’en pensez-vous?

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE