Publicité

Publicité
Le Livret A voit rouge !

Le Livret A voit rouge !

0

C’est une première cette année : le Livret A est passé dans le rouge au mois de septembre. Au total, c’est près de 120 millions d’€ qui ont été retirés selon les chiffres dévoilés lundi par la Caisse des Dépôts. Le Livret de développement durable et solidaire (LDSS) fait également grise mine, avec une collecte négative à hauteur de 460 millions d’€. Le produit d’épargne le plus répandu en France serait-il tombé en disgrâce ? Existe-t-il de meilleures alternatives ? Focus.

Livret
Livret

Le Livret A marque le pas

Plus de retraits que de dépôts sur le Livret A : le mois de septembre marque une première perte de vitesse pour les livrets réglementés. Il faut dire que l’année 2017 avait commencé fort ! A fin septembre, les Livret A et LDDS avaient ainsi attiré la jolie somme de 13,99 milliards de dépôts au total. A lui seul, le Livret A cumulait 12,05 milliards d’€ ! La star de l’épargne française a en effet profité du climat d’incertitude durant l’élection présidentielle pour faire le plein. Alors comment expliquer ce soudain renversement de situation ?

Sur le même mois l’an passé, le Livret A avait enregistré une collecte nette positive à hauteur de 140 millions d’euros selon la Caisse des Dépôts.

Et bien pour commencer, le mois de septembre n’a jamais été une période très propice à l’épargne. Les portefeuilles déjà bien allégés par les vacances estivales doivent en plus financer la rentrée des classes. Pour d’autres, l’heure est venue de régler le 3ème tiers provisionnel de l’impôt sur les revenus. Avec toutes ces dépenses en prévision, rien d’étonnant à ce que l’épargne ne soit souvent pas votre plus grande priorité en septembre. Au contraire, vous êtes nombreux à piocher dans vos réserves, et en particulier dans votre Livret A ou votre LDSS. Ces livrets présentent de fait l’avantage d’être entièrement liquides.

Rien de très inhabituel jusque-là. Mais cette année, il fallait également compter avec la réforme fiscale mise en chantier par le gouvernement. Difficile en effet d’anticiper les nouvelles règles de jeu sur la question des produits d’épargne tant que la mesure ne sera pas passée. Bilan, vous êtes beaucoup à avoir préféré laisser vos avoirs sur vote compte courant en attendant d’y voir plus clair.

Livret A

A lire aussi

Livret A à 0,75% mieux que rien ?

Lire la suite

Peu d’alternatives viables

Pas d’inquiétude donc. La baisse des collectes sur les livrets A et LDSS semble essentiellement liée à la conjoncture et ne devrait pas durer. Mais si les livrets réglementés ont toujours la côte, leurs rendements demeurent inférieurs à l’inflation hors tabac (estimée à 0,9 % pour le mois de septembre). Et la situation ne semble pas devoir se débloquer de sitôt puisque le gouvernement déclarait à la mi-septembre vouloir stabiliser le taux du Livret A à son niveau actuel de 0,75 % durant 1 à 2 ans.

Changement

A lire aussi

Mobilité bancaire : que faire de ses livrets d’épargne ?

Lire la suite

Il existe toutefois à ce jour peu d’alternatives viables. Le Livret A profite ainsi du contexte de baisse des taux généralisée. A cela s’ajoute une érosion des rendements d’autres produits phares de l’épargne, tels que l’assurance-vie. Malgré la baisse de septembre, le Livret A semble  donc avoir encore de beaux jours devant lui.

Paul Atz

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE