Publicité

Publicité
Les Français connaissent peu l’épargne digitale

Les Français connaissent peu l’épargne digitale

0

Les Français ne connaissent pas ou très peu les offres de placements financiers en ligne. Selon une étude du cabinet Deloitte et de WeSave, 56% des 1700 personnes interrogées n’en ont jamais entendu parler… Alors que les offres comme les acteurs se multiplient sur la toile… Explications.

Epargne

Le paysage financier est en train de changer. Les Fintechs et le développement de nouvelles technologies l’ont bouleversé. Les outils de gestion d’épargne se sont démocratisés grâce au digital pour offrir à un large public des services financiers optimisés à moindre coût. Pourtant, ces nouveaux services sont encore très méconnus des Français.

Deloitte et WeSave, plateforme de gestion privée en ligne, ont donc publié une étude sur « Les Français et l’épargne digitale ». Et le résultat est sans appel ! Sur 1700 personnes sondées, 84% connaissent peu ou pas du tout les offres de placements financiers en ligne:

  • 56% ne les connaissent pas du tout
  • 28 % en ont juste entendu parler

La majorité des Français jugent les marchés financiers très complexes et attendent donc beaucoup du digital. Normal, vu que beaucoup d’entre eux possèdent un smartphone et/ou un ordinateur portable.

En termes d’image, l’épargne digitale est d’abord associée aux frais bas pour 54% des épargnants, puis aux placements performants (40%) et enfin à la gestion optimisée (35%).

lupa

Si vous souhaitez placer votre argent dans une assurance-vie, n’hésitez à venir les comparer sur Panorabanques.com !

Je compare

Les épargnants « patrimoniaux » plus avertis

Les investisseurs « patrimoniaux » sont en fait ceux qui ont au minimum 25 000 euros à investir. Et dans cette étude, ils représentent 33 % des personnes interrogées. Parmi elles, 25 % connaissent ces solutions numériques ou y ont déjà souscrits et 24% souhaitent le faire ! Bon… 43 % d’entre eux n’en ont jamais entendu parler, cela dit.

Pourtant, les solutions d’épargne digitale qui renvoient aux offres des courtiers en assurance-vie et autres placements, sont nombreuses ! Ainsi on retrouve, par exemple Linxea, Altaprofits mais aussi les spécialistes un peu plus automatisés comme WeSave, Yomoni ou Nalo.

D’ailleurs, en terme de notoriété, WeSave arrive en tête avec 12%, Linxea se place sur la deuxième marche du podium avec 8% et Altaprofits ferme la marche avec 6% !

Ce que les Français attendent des plateformes digitales

La documentation, la possibilité d’avoir un rendez-vous physique avec un conseiller et un l’accès à un simulateur pour avoir une projection de son épargne sur plusieurs années sont évidemment les premières attentes.

Epargne

A lire aussi

Epargne et placements : les Français de plus en plus concernés par les impacts environnementaux et sociaux (ISR)

Lire la suite

En effet, le sondage montre que le développement des solutions d’épargne digitale passe également par la possibilité de joindre un conseiller : 40% des épargnants le souhaitent!

« Nous constatons auprès de nos clients que l’agrégateur permet de leur offrir une expérience d’épargne digitale unique tout en maintenant le contact humain du conseiller au centre de la relation. Toutes les solutions d’épargne digitale ont de l’avenir car elles offrent concrètement une gestion optimisée. » affirme Jonathan Herscovici, Co-Fondateur et président WeSave.fr.

En tout cas, si tous les Français ne se sont pas encore mis à s’intéresser ou à investir dans des offres d’épargne digitale, ça ne saurait tarder !

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE