Publicité

Publicité
Mobilité bancaire : que faire de ses livrets d’épargne ?

Mobilité bancaire : que faire de ses livrets d’épargne ?

0

Depuis le 06 février 2017, il est plus simple et plus rapide de changer de banque. Etant donné que les banques s’occupent désormais de toutes les formalités de changement, nous n’avons plus grand-chose à faire si ce n’est de donner mandat à notre nouvelle banque pour qu’elle agisse en notre nom. Mais, l’universalité de la mobilité bancaire peut avoir ses limites… La détention d’un contrat d’assurance-vie en est une, le remboursement d’un crédit immo en cours aussi. Et qu’en est-il alors de la possession de certains produits d’épargne ? Réponses.

Changement

Impossibilité de transférer un livret A : clôture obligatoire

Depuis le 1er janvier 2012, il n’est plus possible de transférer un livret A d’une banque à l’autre. Si vous voulez que votre livret A vous suive dans votre changement de banque, vous devrez le clôturer puis l’ouvrir de nouveau dans la banque que vous souhaitez rejoindre.

Cette opération – clôturer puis ouvrir un nouveau livret A – est plutôt simple à réaliser et ne vous coûtera aucuns frais. Seul inconvénient : l’opération peut être longue puisque la banque dans laquelle vous ouvrirez votre nouveau livret A devra notamment procéder à des vérifications pour s’assurer que vous n’avez pas d’autre livret A ailleurs. Conséquence : aucune si ce n’est éventuellement la perte d’une quinzaine d’intérêt… Mais, comme disait l’autre, à 0,75 % net de rendement, la perte d’une quinzaine d’intérêt sur votre livret A ne devrait pas vous mettre sur la paille.

Vous devrez respecter la même procédure pour votre LDDS ou votre Livret d’épargne populaire (LEP).

Les livrets bancaires non transférables : clôture obligatoire

Les livrets bancaires, c’est-à-dire les livrets non réglementés dont les caractéristiques (taux, plafond) sont fixées par les banques, ne peuvent pas non plus être transférés. Comme il s’agit de produits d’épargne propres à chaque établissement bancaire, vous ne pourrez pas les emporter avec vous.

Seule solution : les clôturer et les ouvrir de nouveau ! Gratuitement, évidemment.

L'épargne bancaire

A lire aussi

Tout savoir sur l’épargne bancaire

Lire la suite

Transfert possible du PEL et du CEL : clôture déconseillée

Si vous détenez un PEL ou un CEL, il est dans votre intérêt de le transférer ! Ce transfert nécessitera cependant l’accord de votre ancienne ET de votre nouvelle banque.

Grâce au transfert de votre PEL ou de votre CEL, vous conservez les avantages acquis : le taux en vigueur à l’ouverture (acquis pour toute la durée de vie du plan), vos droits à prêt et à prime d’Etat et l’ancienneté du compte. Avantages que vous perdriez en les clôturant. Mais attention, le transfert de votre PEL ou de votre CEL a un coût variable en fonction des banques mais, généralement compris entre 50 € et 150 €.

Epargne logement

A lire aussi

Epargne logement : PEL et CEL

Lire la suite

Transfert possible d’un PEA et d’un compte-titres, normalement payant mais potentiellement gratuit

L’avantage de transférer votre PEA ? Conserver sa date d’antériorité fiscale ! Toutefois, comme pour le PEL et le CEL, les banques peuvent facturer ce transfert. Même chose pour votre compte-titres

Si pour le transfert de votre PEA, la facture peut s’étendre de 50 € à 200 € en moyenne, transférer votre compte-titres pourrait vous coûter plus cher. En fonction de sa valorisation, les frais de transfert d’un compte-titres peuvent allègrement atteindre 300 €.

Mais, bonne nouvelle ! Les banques et les courtiers en ligne qui proposent de prendre en charge vos frais de transfert de compte-titres ou de PEA sont nombreux ! Y’a plus qu’à espérer que la banque que vous comptez rejoindre en fasse partie ! Pour le vérifier, n’hésitez pas à consulter les promos en vigueur des courtiers en ligne.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE