Publicité

Publicité
Les PEL ouverts en janvier 2018 taxés à 30 % dès la...

Les PEL ouverts en janvier 2018 taxés à 30 % dès la 1ère année

0

Interrogé par le site LesEchos.fr lundi 11 septembre 2017, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a précisé que les plans épargne logement (PEL) seraient également soumis à la flat tax de 30 %. Explications.

Plan Epargne Logement (PEL)
Plan Epargne Logement (PEL)

Flat tax sur les PEL ouverts à partir de janvier 2018

Selon les propos du ministre, seuls les intérêts des PEL ouverts à partir de janvier 2018 seront taxés à 30 % et ce, dès la première année. Actuellement, les intérêts des PEL sont uniquement soumis aux prélèvements sociaux de 15,5 % – qui passeront à 17,2 % au 1er janvier 2018.

« Pour les plans ouverts avant le 1er janvier 2018, les intérêts produits jusqu’à la veille du 12e anniversaire du PEL resteront exonérés d’impôt sur le revenu. En revanche, les intérêts produits après 12 ans seront imposés au PFU – de 30 %. Pour les nouveaux plans ouverts à compter du 1er janvier 2018, les intérêts produits seront imposés au PFU dès la première année », a précisé le ministre au journal économique.

Et de rappeler que « les contribuables pourront toujours choisir l’imposition au barème, si c’est plus avantageux pour eux ».

Imposition

A lire aussi

Fiscalité de l’épargne : ce qui nous attend en 2018

Lire la suite

Mieux vaut ouvrir un PEL avant le 31 décembre 2017 !

Concrètement, si vous voulez ouvrir un PEL, il vaut mieux que vous n’attendiez pas 2018 pour le faire ! Comme le souligne le site Boursier.com, les PEL ouverts aujourd’hui rapportent 1 % (depuis le 1er août 2016) « soit un rendement net qui sera de 0,828 % avec l’augmentation de la CSG à 17,2 %. Avec l’application de la flat tax, les PEL ouverts l’an prochain – c’est-à-dire à partir de janvier 2018 – ne rapporteront plus que 0,7 % net ».

0,828 % contre 0,7 %, c’est donc toujours ça de pris !

Livret A et LDDS non soumis à la flat tax

Sur le site des Echos.fr, Bruno Le Maire a rappelé que les revenus des produits d’épargne réglementée ne seraient pas soumis à la taxe de 30 %.

Fiscalité de l'assurance-vie : éviter la taxe

A lire aussi

Flat tax : vers un impôt de 30 % pour les contrats de plus de 150 000 €

Lire la suite

« Nous maintenons les avantages des produits d’épargne populaire (livret A, LDD, épargne salariale) et des produits fortement investis en actions comme les PEA » a-t-il déclaré.

Jihane Bensouda

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE