Publicité

Publicité
Top 3 des placements pour préparer votre retraite

Top 3 des placements pour préparer votre retraite

0

Découvrez les meilleurs placement pour préparer votre retraite !

Depuis le 1er janvier 2018, le gouvernement a réévalué à la hausse le taux de la contribution sociale généralisée (CSG). Et sans surprise, les grands perdants de la réforme sont les retraités, qui voient leur impôt augmenter sans contrepartie. Plus que jamais, il est donc essentiel de préparer votre retraite. C’est pourquoi billet de banque vous a mijoté un top 3 des placements les plus pertinents pour les retraités de demain !

Les différents modèles d'épargne retraite

1- Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI)

Lorsque l’on parle retraite, l’objectif de l’épargnant avisé est de s’assurer des revenus réguliers pour compléter la pension qui vous sera versée mensuellement. Détenir des parts de SCPI de rendement est un bon moyen d’y parvenir.

Les SCPI ont en effet pour objet l’acquisition, la gestion et la valorisation d’un patrimoine immobilier. En investissant dans une SCPI, vous devenez propriétaire d’une part d’un ensemble de biens, comme des hôtels ou des immeubles par exemple. La société de gestion perçoit les loyers pour ces biens et vous redistribue des rendements calculés au prorata de la part que vous détenez.

A titre d’indication, le taux de distribution moyen des SCPI pour l’année 2017 était estimé « entre 4,30% et 4,50% » selon les prévisions de MeilleureSCPI.com.

Crédit immobilier

A lire aussi

SCPI : top 10 des meilleurs placements

Lire la suite

Outre une rentabilité intéressante, le principal avantage de ce placement, c’est qu’il permet de mutualiser les risques : « grâce à la diversification du patrimoine immobilier composé de plusieurs centaines d’immeubles et à la multiplicité des occupants, les revenus locatifs servis sont stables », explique Danielle François-Brazier, directeur général de Foncia Pierre Gestion. Investir dans une SCPI vous épargne également la tâche fastidieuse de devoir gérer vous-même vos biens en location.

Le placement s’avère intéressant pour préparer une succession « car ces parts sont divisibles et se transmettent souvent de génération en génération », précise Alexandre Claudet, directeur général adjoint de la société de gestion Voisin.

Mais attention à la fiscalité de ce type de placement, puisqu’il est soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu ! Cette option est donc avantageuse si vous êtes peu fiscalisé une fois à la retraite. En revanche, elle perd de sa pertinence si votre tranche marginale d’imposition dépasse les 30%. Mieux vaut alors se tourner vers la location meublée non professionnelle (LMNP), qui bénéficie d’un régime fiscal très favorable.

2- Le Plan d’épargne en actions (PEA)

Autre option : le PEA. Ce placement permet d’acquérir un portefeuille d’actions d’entreprises européennes et bénéficie – lui aussi – d’un régime fiscal intéressant. Il existe 2 types de plans : le PEA classique (bancaire ou assurance) et le PEA-PME, dédié aux titres des PME et ETI, respectivement plafonnés à 150 000 et 75 000€.

Le PEA classique et le PEA-PME sont cumulables. Vous pouvez donc investir jusqu’à 225 000€ dans ce type de placement.

Pour qu’il soit réellement utile à l’heure de la retraite, le PEA doit avoir été ouvert au moins 8 ans auparavant. Au terme de cette période, les plus-values issues de votre PEA seront en effet exonérées d’impôt. La fiscalité de ce produit est donc particulièrement avantageuse. Attention toutefois, les prélèvements sociaux s’appliquent toujours.

Devenir actionnaire en bourse : conseils

A lire aussi

Quelles actions intégrer à son PEA ?

Lire la suite

Bien sûr, ce placement n’a pas que des avantages : « Le PEA revêt un certain risque. Il ne peut accueillir que des sociétés européennes, sans mixage possible avec du fonds en euros comme c’est le cas avec l’assurance-vie », signale Cécile Vincent, directrice du marché des Particuliers au Crédit du Nord.

De plus, il peut s’avérer contraignant puisque tout retrait sur un PEA de moins de 8 ans entraîne sa fermeture automatique. Les retraits sur un PEA de plus de 8 ans, quant à eux, ne le clôturent pas mais empêchent de l’abonder à l’avenir.

Le PEA n’en demeure pas moins une option intéressante pour diversifier votre épargne et bénéficier d’une fiscalité avantageuse. A condition toutefois de s’y prendre suffisamment à l’avance !

lupa

Epargne, crédit, frais bancaires : pourquoi se satisfaire de ce que l’on a quand on peut avoir mieux ? Avec Panorabanques, comparez les offres en quelques clics pour trouver LA banque qui vous correspond et économisez jusqu’à 300€.

Je compare

3- Le Plan Epargne Retraite Populaire (Perp)

Créé en 2003, le Perp est un produit d’épargne à long terme vous permettant d’obtenir un revenu complémentaire, une fois l’âge de la retraite atteint.

La bonne nouvelle, c’est que les sommes que vous versez sur votre Perp sont déductibles de votre revenu imposable. Pour les versements effectués en 2017, ce plafond est égal au plus élevé des 2 montants suivants :

  • 10 % des revenus professionnels de 2016, nets de cotisations sociale et de frais professionnels, avec une déduction maximale de 30 893 €
  • ou 3 862 € si ce montant est plus élevé

Une fois la retraite arrivée, vous pouvez bénéficier de votre épargne. Attention cependant : impossible de récupérer l’ensemble de votre capital comme sur une assurance-vie. La sortie se fait en effet sous forme de rentes, qui sont imposées selon les règles applicables aux pensions et retraites.

Epargne

A lire aussi

Financer sa retraite, un casse-tête pour les jeunes

Lire la suite

Seule exception : si vous devenez primo-accédant (autrement dit que vous devenez propriétaire de votre logement pour la 1ère fois), il vous est possible de récupérer 20% de votre capital d’un coup.

Notez également que plusieurs types de rente peuvent vous être proposés selon le contrat auquel vous aurez souscrit. Pensez donc à bien vous renseigner afin de choisir le type de rente le plus adapté à votre situation.

Si vous êtes un travailleur non salarié (gérant de société, auto-entrepreneur, profession libérale etc.), vous avez accès au Madelin retraite, un équivalent du Perp. Outre le public auquel ils s’adressent, la principale différence entre les 2 produits repose sur la façon dont l’enveloppe fiscale est calculée.

Avec ce top 3, vous voici paré pour vous préparer une retraite béton afin de profiter de vos vieux jours en toute sérénité ! Bien sûr, il existe d’autres solutions que celles présentées dans cet article pour préparer sa retraite, telles que l’assurance-vie ou la vente en viager. A vous de choisir celle qui convient le mieux à votre situation !

Et n’hésitez pas à partager vos suggestions et astuces avec le reste de la communauté 😉

Paul Atz

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE