La Société Générale pourrait fermer 400 agences

0
Société Générale
Société Générale

Afin de mieux répondre aux nouveaux usages de ses clients, la Société Générale envisage de fermer 20 % de ses agences bancaires d’ici 2020. La raison ? Seuls 42 % de ses clients se sont rendus au moins une fois par mois dans une agence en 2015, contre 57 % en 2007.

Des fermetures d’agences en cascade

Selon un article des Echos.fr, la volonté de la Société Générale de se délester d’environ 20 % de son réseau d’agences, n’est pour l’instant qu’un projet. Rien n’est donc encore définitivement acté mais il semble difficile de ne pas considérer toutes les récentes annonces de fermeture des agences des  banques traditionnelles comme la fin d’une longue époque.

Il suffit de se souvenir du Crédit Agricole d’Ile-de-France en novembre 2013 qui lançait son plan de restructuration et estimait alors que 50 de ses agences fermeraient leurs portes avant 2015. Ou encore de la BNP Paribas qui annonçait d’abord la fermeture de 40 agences à Paris en 2014, pour prévoir ensuite d’en fermer une quarantaine au niveau national… La Société Générale avait d’ailleurs elle-même déjà programmé en 2014 la fermeture de quelques 30 agences par an jusqu’à 2017.

Une nécessaire réinvention de l’agence bancaire ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 30 % des clients des banques déclarent ne jamais se rendre dans une agence bancaire en 2015, quand ils n’étaient que 24% à ne jamais le faire en 2013, et 27 % en 2014. Plus encore, 51,5 % des clients des banques traditionnelles jugent ne pas avoir besoin d’un conseiller client et remettent en question par-là l’utilité même de l’agence*.

Dans ces conditions, il apparait nécessaire de revoir à la baisse le nombre d’agences bancaires sur le territoire, estimé à 37 000 aujourd’hui. Il s’agira demain de repenser entièrement l’agence bancaire.

C’est précisément ce que compte faire la Société Générale, selon LesEchos, en les reconfigurant en trois types :

  • « des espaces de libre-service automatisés,
  • des agences de taille moyenne avec des conseillers généralistes,
  • des grandes agences regroupant conseillers généralistes et experts. »

*Etude Panorabanques, septembre 2015.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE