Publicité

Publicité

Carte Zéro

0

Avez-vous déjà entendu parler de la Carte Zéro ? Commercialisée par la banque luxembourgeoise Advanzia Bank, Carte Zéro vous promet une carte bancaire haut de gamme aux conditions d’éligibilité souples et sans aucun frais. Alors, aubaine ou coup de comm’ ? L’équipe billet de banque a mené sa petite enquête.

carte-zéro-crédit-renouvelable-gratuité
Que vaut la carte zéro ?

Les avantages de la Carte Zéro

Sur le papier, la Carte Zéro a tout pour plaire.

Une carte bancaire Gold Mastercard gratuite avec Carte Zéro

Premier point, et non des moindres, la Carte Zéro est entièrement gratuite.

Cotisation annuelle, commissions sur les paiements et les retraits en France et à l’étranger, envoi de la carte, remplacement de la carte et du code confidentiel… La Carte Zéro affiche zéro frais sur les opérations courantes. C’est d’ailleurs de là qu’elle tire son nom.

Du jamais vu, même chez les banques en ligne pourtant reines du gratuit ! Ces dernières facturent en effet des frais sur les opérations (paiements et retraits) à l’étranger.

La Carte Zéro, c’est également une carte bancaire haut de gamme. Une Gold Mastercard, pour être exact. Ce type de carte est très apprécié, notamment par les voyageurs, puisqu’il va de paire avec des assurances supplémentaires (retard de vol, perte de bagages…).

Dans une banque traditionnelle, il vous faudra compter 140 € par an en moyenne pour une carte Gold Mastercard ou son équivalent, la Visa Premier. Une somme qui n’est pas à la portée de toutes les bourses !

lupa

Comparez les banques

Vous souhaitez obtenir une carte haut de gamme ? Certaines banques la proposent gratuitement. Comparez les offres sur Panorabanques et économisez jusqu’à 300 € ! Je compare

Carte Zéro : des conditions d’éligibilité inclusives

Orange Bank et Monabanq mises à part, les banques en ligne proposent toutes une carte haut de gamme gratuite. Toutefois ces offres sont pour la plupart soumises à des conditions d’éligibilité assez strictes.

Pour prétendre à une carte Visa Premier chez BforBank vous devrez ainsi justifier de revenus mensuels supérieurs à 1 600 €. Chez Boursorama Banque le billet d’entrée grimpe à 1 800 € pour une carte haut de gamme, ou 5 000 € d’épargne domiciliés sur votre compte Boursorama Banque.

Par contraste la Carte Zéro demeure relativement accessible. Pour que votre dossier soit accepté, comptez 2 000 € de revenus mensuels minimum en moyenne, mais par foyer et non par personne. Ce seuil reste toutefois purement indicatif, puisque Carte Zéro évalue chaque dossier au cas par cas avant de se prononcer.

En ligneA lire aussi

Banque en ligne : 1 Français sur 2 prêt à sauter le pas

Lire la suite

Commander une Carte Zéro en ligne

Enfin, côté souscription, un process qui se veut simplifié à l’extrême : toutes les démarches se font en ligne et quelques minutes suffisent pour remplir le formulaire. Après étude de votre dossier, votre carte Gold Mastercard vous est envoyée sous quelques jours.

Cerise sur le gâteau : vous n’avez même pas besoin de changer de banque, ce qui simplifie encore la procédure ! Vous pouvez donc utiliser votre carte dès réception.

Tout ça parait presque trop beau pour être vrai. Et si la Carte Zéro peut s’avérer intéressante, encore faut-il bien comprendre son fonctionnement.

Le crédit renouvelable Carte Zéro

Et oui, car la Carte Zéro, c’est aussi un crédit renouvelable, ou revolving pour les plus anglophiles d’entre vous. Comprenez par là qu’à chacun de vos paiements à l’aide de la Carte Zéro, vous puisez dans une réserve de crédit qui vous a été accordée.

Le montant de cette réserve varie selon votre profil, de 100 € pour les plus fragiles à quelques milliers d’euros pour les très bons dossiers. Il est possible de demander à un conseiller Carte Zéro d’augmenter le plafond de votre réserve de crédit. Les réponses se font là aussi au cas par cas.

Si vous dépensez 100 € avec votre Carte Zéro, le montant de votre compte bancaire ne bougera pas d’un iota. Il s’agit donc bien d’une forme de crédit. Vous devrez alors rembourser les 100 € dépensés en effectuant un virement vers votre compte Carte Zéro.

Le taux d'un crédit renouvelable : définition et calcul

A lire aussi

Le taux d’un crédit renouvelable : définition et calcul

Lire la suite

Le délai de remboursement, quant à lui, varie selon la date de la transaction. Tous les 10 du mois, un nouveau cycle commence. Le 15, une facture vous est adressée avec le montant de vos dépenses à rembourser. Seule exception : les paiements effectués après le 10 du mois, qui seront facturés le 15 du mois suivant.

Une fois la facture reçue, vous avez jusqu’au 31 du mois pour régler vos dettes. Vous bénéficiez donc de 3 à 6 semaines pour rembourser vos dépenses, selon la date de la transaction.

Deux exemples pour mieux comprendre :

  • Vous effectuez un achat le 9 mars. Vous recevrez la facture le 15 mars et vous aurez jusqu’au 31 mars pour rembourser votre crédit, ce qui vous laisse 3 semaines.
  • Vous effectuez un achat le 11 mars. Vous recevrez la facture le 15 avril et vous aurez jusqu’au 31 avril pour rembourser votre crédit, ce qui vous laisse 6 semaines.

Tant que vous respectez ces échéances, la Carte Zéro se révèle très intéressante puisqu’elle vous permet de bénéficier gratuitement d’un crédit pendant quelques semaines.

Mais… que se passe-t-il si vous ne remboursez pas à temps ?

Pour profiter des avantages de la Carte Zéro, mieux vaut être bon gestionnaire ! Car si vous tardez à régler vos dettes, l’organisme vous facture des taux prohibitifs proches des 20%, soit à peine inférieurs au taux de l’usure (le plafond légal).

Quoique relativement standard pour les crédits renouvelables, ces taux sont bien supérieurs à la moyenne des taux proposés d’ordinaire pour un prêt à la consommation classique. Attention à bien respecter les deadlines !

lupa Besoin d’un coup de pouce pour financer vos projets ? Comparer les offres de crédit sur Panorabanques pour bénéficier des meilleurs taux du marché ! Je compare

Carte Zéro : les retraits vraiment gratuits ?

Autre point qui requiert votre attention : les retraits. Affichés gratuits sur le site de Carte Zéro, ces derniers reviennent en pratique très cher. En effet, Carte Zéro ne prélève pas de commissions sur les retraits en France et à l’étranger, mais ces derniers sont considérés comme un crédit.

Vos retraits sont donc systématiquement soumis à des intérêts et ce, dès le premier jour ! Méfiance donc : n’utilisez la Carte Zéro pour effectuer un retrait qu’en cas d’absolue nécessité, sous peine de voire votre facture s’alourdir considérablement.

Notre avis sur Carte Zéro

Bref, vous l’aurez compris, la gratuité totale vantée par Carte Zéro reste avant tout un outil de communication.

Pour autant l’offre demeure intéressante si vous n’effectuez pas de retraits avec votre Carte Zéro et si vous respectez les délais de remboursement. La Carte Zéro peut donc constituer une bonne option en tant que carte secondaire.

C’est également une solution utile pour étaler vos paiements dans le temps. A condition de savoir gérer votre budget.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE