Top 8 des frais cachés des banques - billet de banque
Publicité
Publicité
Top 8 des frais cachés des banques

Top 8 des frais cachés des banques

0

Les banques aiment jouer à cache-cache avec nous ! Et bizarrement nous sommes souvent perdants. L’amour des banques pour les frais plus ou moins cachés est toujours aussi fort.

Petit tour d’horizon des principaux frais cachés des banques et nos conseils pour déjouer les pièges.

Gros lot sur les frais de tenue de compte

Si vous êtes client d’une banque en ligne, vous avez gagné le gros lot ! Ces banques ne vous vont pas payer de frais de tenue de compte. Pas de bol pour ceux qui sont dans une banque de réseau où la facture peut aller jusqu’à 76 €. Seules 14 banques traditionnelles sont plus sympas et ne vous font rien payer.

Pour les éviter, n’hésitez pas à profiter de la mobilité bancaire gratuite et voir si l’herbe est plus verte ailleurs.

Transférer son PEA ne rapporte pas

Transférer son PEA d’un organisme à un autre peut être coûteux ! Les banques appliquent généralement une commission de transfert.

Pour éviter des coûts élevés, il faut bien choisir la banque dans laquelle vous souhaitez faire ce transfert. Certaines banques vous font cadeau du transfert dans leur offre de bienvenue. Elles peuvent vous les rembourser ou vous offrir des frais de courtage.

Frais élevés sur l’avis à tiers détenteur

Qu’est-ce qui se cache derrière ce terme barbare ? L’avis à tiers détenteur permet au fisc de se faire rembourser d’une dette par l’intermédiaire d’une banque. En gros l’administration fiscale peut saisir des sommes sur votre compte bancaire si celui-ci a un solde créditeur. Si le solde est débiteur, elle ne pourra rien prendre.

Mais qu’il y ait eu saisie ou non, la banque prend des sous ! En effet, ce remboursement engendre des frais qui sont souvent très élevés (de 12 à 130 €). Et qui sont, bien sûr, laissés à la libre appréciation de votre banque…

Les vacances rapportent aux banques

Vous avez décidé de partir en vacances : sable blanc, mer turquoise, soleil et farniente. Tout est parfait ou…presque ! Vous venez de vous apercevoir qu’il y a des lignes étranges sur votre compte bancaire. Eh oui, la banque vient de vous prélever une commission (fixe et/ou proportionnelle) sur vos retraits et vos paiements effectués.

Pour éviter les mauvaises surprises, privilégiez les paiements aux retraits qui coûtent moins chers. Ou alors faites seulement un ou 2 gros retraits pendant votre voyage.

Transferts d’argent internationaux

Une étude menée par Consumer Intelligent pour TransferWize a montré que les banques se faisaient largement plaisir sur le montant des commissions prélevées lors des transferts d’argent internationaux. Commissions qui ne sont bien évidemment pas intégrées dans les plaquettes tarifaires ; elles sont complètement invisibles.

L’addition représente tout de même 1,5 milliard d’euros pour le consommateur français.

Pour éviter de subir ces commissions quand vous partez en voyage, nous vous conseillons d’éviter votre banque, d’être en alerte sur le taux de change, et de limiter l’utilisation de la carte bancaire à l’étranger.

Être débordé par son découvert

L’autorisation de découvert coûte en moyenne 7 € aux français. Sachant que vous êtes plus de 60 % à dépasser votre découvert autorisé au moins une fois par an et qu’en moyenne cela vous coûte 60 €, la banque a trouvé le bon filon (étude Panorabanques sur le découvert bancaire de 2018). Ce sont surtout les commissions d’intervention, plafonnées à 8€, qui font mal ! Il ne faut pas oublier également les lettres d’information pour compte débiteur non autorisé qui peuvent aussi nous être facturées jusqu’à 20€. Et bien sûr, les banques sont souvent très discrètes sur ces frais de découvert…

Pour éviter les mauvaises surprises, regardez régulièrement l’état de votre compte.

Faire la belle au bois dormant avec son compte bancaire

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un compte bancaire dont vous ne vous servez pas, mal vous en a pris, vous allez devoir payer !

La banque peut nous prélever jusqu’à 30 € par an en cas de compte inactif. Son montant est heureusement plafonné par la loi Eckert. Mais ne nous trompons pas, elle prendra toujours le maximum autorisé.

Banque en ligne : faire appel à un conseiller peut être payant

Certaines opérations effectuées par un conseiller dans une banque en ligne sont payantes.

Si par le plus grand des malheurs vous n’avez plus de connexion internet et que vous devez faire appel à un conseiller pour faire un virement, il vous en coûtera une certaine somme. En effet, les banques en ligne peuvent vous facturer jusqu’à 5 € (Fortuneo, Boursorama Banque, BforBank, Hello bank!).

Moralité de l’histoire : si vous ne voulez pas payer, vous devez vous débrouiller.
 

lupaComparer les banques
Avec Panorabanques, vous pouvez comparer plus de 180 banques en 30 secondes : tarifs bancaires, services, vous passez à la loupe toutes les banques du marché. Vous saurez en 1 clin d’œil si votre banque pratique des prix au-dessus du marché en 2018 !

 

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE