Accueil » Actualités » Crédit Mutuel Arkéa : la fintech Pumpkin va disparaître

Crédit Mutuel Arkéa : la fintech Pumpkin va disparaître

0
Rate this post

La fintech Pumpkin, spécialisée dans le paiement entre amis, va disparaître d’ici la fin de l’année 2022. Détenu par le groupe Crédit Mutuel Arkea, Pumpkin cessera ses fonctions fin 2022 suite à un “projet de réorganisation”. 

Pumpkin, c’est quoi ? 

Créée en 2014 à Lille par Constantin Wolfrom et Hugo Sallé de Chou, Pumpkin est une application qui a pour but premier d’effectuer des paiements entre particuliers de manière instantanée, gratuite et facile. 

Comme son principal concurrent Lydia, Pumpkin s’est développé et est devenue une application bancaire à part entière. Pumpkin propose une carte Mastercard, virtuelle ou physique, associée à un compte bancaire et ce n’est pas tout, la fintech propose également du cashback. 

Leur objectif : aider leurs clients à effectuer des paiements entre la famille, les amis ou les collègues. De nombreux étudiants notamment ont adopté cette application lors des dépenses partagées (vacances, essence, …) afin de posséder une bonne gestion

Une fermeture fin 2022 

Dans le cadre du projet de réorganisation du Crédit Mutuel Arkea, présenté au CSE (comité social et économique), l’avenir de nombreuses néobanques et fintechs sont en jeu. C’est la fintech Pumpkin qui est touchée ainsi que ses 56 employés. D’après la banque mutualiste, la fintech ne s’est pas développée afin d’être pérenne et indépendante ce qui laisse indiquer que son futur est incertain. 

De plus, sur le marché des fintechs qui permettent le “paiement entre amis”, la licorne française Lydia poursuit son expansion,avec plus de 110 000 nouveaux usagers par mois. Cette forte concurrence laisse peu de place à Pumpkin 

Dans le cadre d’une procédure d’information-consultation des représentants du personnel qui s’est ouverte le 20 juin, une discussion sur les modalités d’un Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) est en cours. Le but de celle-ci permettrait de sauver les emplois des salariés et de les reclasser au sein-même de la banque mutualiste Crédit Mutuel Arkéa. 

Chaque salarié recevra au minimum deux propositions de poste (reclassement, mutation, …) au sein du groupe et de leurs filiales, en conservant les avantages, les qualifications et la zone géographique de chacun. 

Les conséquences 

En attendant la fermeture de la fintech, le groupe Crédit Mutuel Arkea insiste sur le fait que les services continueront d’être proposés à minima et “les clients seront bien sûr informés et accompagnés tout au long de ces prochains mois”, annonce le groupe bancaire lors de leur communication.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE