Publicité
Publicité
Mise en place d’un comparateur public de tarifs bancaires : quelle efficacité...

Mise en place d’un comparateur public de tarifs bancaires : quelle efficacité ?

1
comparateur public tarifs bancaires
comparateur public tarifs bancaires

Le ministère des Finances se lance dans la comparaison de tarifs bancaires. À compter du 1er février prochain, un comparateur de tarifs bancaires public sera mis en ligne sur le site du ministère. Bonne nouvelle ? Bof… car le comparateur de tarifs se limiterait à 11 lignes alors même qu’une plaquette tarifaire de banque en compte bien souvent plus d’une centaine… et que la comparaison de packages dont plus d’un tiers de Français est équipé passerait également à la trappe !

Suite au sursaut des tarifs bancaires cette année – +2,3 % en 2016 après deux années de baisse consécutives, selon le comparateur Panorabanques – le ministère des Finances a vraisemblablement décidé d’accélérer la mise en place de son comparateur public de tarifs bancaires. Réalisé en partenariat avec le Comité consultatif du secteur financier (CCSF), il sera mis en ligne dans moins de 15 jours, au 1er février prochain.

7009

A lire aussi

Pourquoi les tarifs bancaires augmentent-ils en 2016 ?

Lire la suite

Michel Sapin compte armer les consommateurs d’un outil capable de leur permettre de comparer facilement les prix des produits et services bancaires afin d’augmenter la mobilité bancaire des Français. En rendant le secteur plus transparent, le gouvernement espère que cela fera pression à la baisse sur les tarifs bancaires.

« Ce site permettra à tout le monde de comparer, gratuitement, les tarifs des services de base, comme les virements, les prélèvements ou les cartes », a confié hier le ministre des Finances Michel Sapin au journal Le Parisien. L’objectif du gouvernement, « faire en sorte que la concurrence s’exerce dans de bonnes conditions ». Merci Monsieur Sapin mais des comparateurs de tarifs bancaires existent déjà… Plus de 3 millions de Français ont par exemple visité le site Panorabanques.com l’année dernière  !

« Je ne peux pas imposer des tarifs. Par contre, je veux que […] la concurrence soit libre, que l’information soit totale, que la transparence soit absolue et qu’on puisse comparer facilement les tarifs de telle banque et de telle autre », a ainsi plaidé le ministre des Finances sur RFI.

C’est précisément le service que fournissent des sites comme Panorabanques ou Choisir-ma-banque… depuis plus de 4 ans maintenant !

Aide à la mobilité bancaire

A lire aussi

L’aide à la mobilité bancaire : explications

Lire la suite

Seuls 11 tarifs bancaires comparés

billet de banque ne veut pas jouer les rabats joie, mais doute sérieusement que ce simulateur soit à la hauteur des ambitions du ministre. En effet, il ne prendra en compte que 11 tarifs bancaires de base contre 15 annoncés au départ.

11 tarifs, c’est exactement le nombre de services que doivent d’ores et déjà mentionner obligatoirement et clairement les banques dans l’extrait standard des tarifs au début de leur plaquette tarifaire.

Le comparateur public ne prendrait donc en compte que ces tarifs là… et oublierait plus de 100 autres lignes tarifaires comme par exemple : le coût de l’autorisation de découvert, les frais d’envoi pour un chéquier en recommandé, les frais de CB à l’étranger, le coût de la Hotline, le coût des Cartes VISA Premier ou Gold MasterCard (plus de 20 % des Français en sont équipés)…

Par ailleurs les packages, ces offres groupées de services que les banques traditionnelles vous encouragent vivement à souscrire (sous-prétexte d’une potentielle économie) ne seront vraisemblablement pas pris en compte non plus dans la comparaison. Pack Jazz, Esprit Libre, Formule de compte, Bouquet Liberté… la comparateur du ministère ne vous étudiera même pas !

Exit aussi les offres spécifiques pour les jeunes. Les banques draguent souvent les moins de 25 ans à coup de réduction des cotisations des cartes, de retraits gratuits et de packages low cost.

Franchement, vous pouvez déjà utiliser des services bien plus sophistiqués et complets… C’est le cas du comparateur de tarifs bancaires de Panorabanques. Il compare près de 160 banques traditionnelles et en ligne et 382 packages, selon vos préférences. Vous faites souvent des retraits déplacés, Panorabanques le prendra en compte. Vous avez moins de 25 ans, Panorabanques intégrera cette donnée à la simulation etc.

Fin du suspense imminent

Réponse aujourd’hui quant aux produits et services réellement pris en compte, après la rencontre organisée au ministère des Finances avec les responsables des grandes banques françaises. Au cours de celle-ci, Michel Sapin souhaite notamment soulever le dossier épineux des frais de tenue de compte.

« Je veux vérifier avec eux qu’ils ne facturent pas, d’un côté, des frais de tenue de compte et, de l’autre, toutes les opérations liées à la tenue du compte. Si on fait payer les deux, ça fait beaucoup [comme l’envoi de votre relevé de compte] ».

A la table des concertations seront notamment invités des représentants de la Société Générale, de BNP Paribas et du Crédit Mutuel, banques qui se sont mis récemment à faire payer des frais de tenue de compte.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE