Publicité
Publicité
Démarchage bancaire : conseils et précautions

Démarchage bancaire : conseils et précautions

0

Qui n’a pas eu l’honneur, un jour, de répondre au téléphone et de se voir proposer des fenêtres ou des cuisines ? Le démarchage est dans la rue, chez nous, dans notre boite mail, partout ! Considéré comme une méthode parfois un peu « limite », il est utile de bien comprendre son fonctionnement.

Le démarchage : définition

Le démarchage bancaire est reconnu comme tel dès qu’une personne est contactée sans l’avoir décidé elle-même.

Il peut arriver partout : domicile, lieu de travail, centre commercial, salon, événement sportif ou culturel… tous les endroits non destinés, à priori, à la vente de produits bancaires. Et tous les moyens sont bons : téléphone, mail, porte à porte.

Par exemple, sur les salons étudiants, les banques sont souvent présentes pour essayer de conquérir de nouveaux clients. Distribution de goodies en tout genre : flyers, gadgets, jeux concours … et même ouverture de compte sur place.

Idées reçues

A lire aussi

Idées reçues sur le conseiller bancaire

Lire la suite

Quelles sont les obligations du démarcheur ?

Pour éviter les abus et protéger les personnes démarchées, de nombreuses obligations encadrent le démarchage bancaire.

L’obligation d’information impose au démarcheur de :

  • se renseigner sur la situation financière de la personne démarchée, de ses connaissances et ses objectifs en matière de produits et services financiers
  • l’informer sur les produits et services proposés de manière claire et compréhensible
Souscription d'un crédit à domicile

A lire aussi

Souscription d’un crédit à domicile

Lire la suite

Une obligation de transparence vient s’ajouter :

  • transmettre son nom et adresse personnelle et ceux de l’entreprise pour laquelle il travaille
  • remettre les documents d’information des produits et services
  • préciser si la personne a le droit de se rétracter ou non dans ce cas précis

Si le démarcheur ne remplit pas toutes ses obligations, il s’expose à un risque : sanctions disciplinaires et même pénales !

Seuls les intermédiaires en opérations de banque et en services de paiement (IOBSP) sont autorisés à commercialiser des produits bancaires, et donc à démarcher les clients.

Pour encore plus de sécurité

Le démarcheur doit avoir 18 ans, être titulaire d’un baccalauréat et ne pas avoir fait l’objet d’interdictions telles que l’abus de confiance, la corruption, le blanchiment, l’emprisonnement …

Pour vous assurer que la personne en face de vous a bien le droit de faire du démarchage, vous pouvez :

  • demander à voir sa carte de démarchage : il doit en être titulaire et pouvoir vous la présenter à chaque déplacement physique
  • le numéro de mandat doit figurer sur cette carte (gage de signature du mandat obligatoire)
logo

Conseil billet de banque

Avant toute décision, prenez le temps de réfléchir : vérifiez la fiabilité de l’entreprise, les tarifs proposés, lisez bien les conditions du contrat. Et parlez-en autour de vous ! Prévenez votre entourage, et plus spécifiquement les personnes âgées, pour éviter un abus de confiance.

Pour vous protéger d’une décision hâtive, vous avez le droit à un délai de rétractation de 14 jours calendaires, sauf pour certains produits (ex : ordres boursiers. Seul un délai de réflexion de 48h s’applique).

Ce délai commence le jour de la signature du contrat ou dès réception de vos conditions contractuelles.

Vous ne payez aucune pénalité et n’avez pas besoin de justifier votre décision.

Pour aller plus loin que le droit de rétractation en cas de démarchage bancaire, LCL a créé le « droit de changer d’avis ». Vous avez souscrit un contrat dans votre agence et vous n’en voulez plus ? Vous pouvez annuler celui-ci (par exemple une carte bancaire, un livret d’épargne, un crédit conso). Pas besoin de justificatif, LCL vous remboursera les cotisations ou les frais éventuels.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE