Publicité
Publicité
C-zam : 90 000 nouveaux comptes en 6 mois

C-zam : 90 000 nouveaux comptes en 6 mois

0

Depuis le 18 avril 2017 il est possible de vous rendre dans un magasin Carrefour pour faire vos emplettes et… ouvrir un compte bancaire ! Voilà maintenant 6 mois, le géant de la grande distribution lançait sa filiale bancaire, baptisée Carrefour Banque. Avec une ambition simple, selon Julien Jaillon, directeur général de la nouvelle entité : faire de la banque « un produit de consommation courante ». Bilan, le compte C-zam de Carrefour Banque affiche aujourd’hui 90 000 utilisateurs actifs. Pourquoi un tel succès ? Focus.

Le compte C-zam par Carrefour Banque et Assurance pour « consommer » la banque différemment

Le compte C-zam, c’est quoi ?

Le compte C-zam est le compte courant proposé par Carrefour Banque. Le groupe français entend ainsi démocratiser l’accès au compte courant, à l’image du Compte-Nickel. Il est donc accessible sans conditions de revenus. Attention toutefois : les prestations proposées sont sommaires et  le C-zam n’offre pas de possibilité de découvert. Les chéquiers ou l’assurance perte et vol des moyens de paiements ne sont pas disponibles non plus.

Faire un dossier de surendettementA lire aussi

500 000 Français n’ont pas de compte en banque

Lire la suite

Une offre qui plaît aux jeunes… mais pas seulement !

Six mois après le lancement de son offre bancaire, le distributeur français semble avoir réussi son pari. Vous êtes ainsi plus de 90 000 à avoir choisi le compte C-zam. La formule plaît aux nouveaux venus, puisque 70 % des utilisateurs n’avaient jamais souscrit d’autres produits financiers auprès de Carrefour Banque auparavant.

Le compte C-zam attire principalement une population jeune, avec 28 % d’utilisateurs âgés de moins de 30 ans. Les raisons en sont simples : une offre bon marché, pensée pour le mobile et accessible sans conditions de revenus. Les jeunes se contentent aussi généralement des services bancaires de base. Un compte de paiement leur suffit dans la majorité des cas.

Mais si le compte C-zam a su séduire une nouvelle clientèle, pour la vaste majorité des usagers il constitue avant tout une solution d’appoint. Seuls 34 % des usagers du service ont ainsi fait de C-zam leur compte principal. Les autres utilisateurs s’en servent quant à eux de façon plus anecdotique, notamment pour effectuer des paiements à l’étranger ou payer leurs achats en ligne. A terme, Carrefour Banque espère bien remédier à cette situation et dispose de quelques atouts pour convaincre. Les spécificités du C-zam sauront-elles vous séduire ?

C-zam de Carrefour Banque

A lire aussi

C-zam, N26, Compte-Nickel… : des comptes vraiment low cost ?

Lire la suite

La recette du succès

Pour commencer, Carrefour Banque innove avec un mode de distribution original. Le C-zam est ainsi vendu pour 5 € dans un coffret qui contient également une carte à autorisation systématique Mastercard. Une fois le coffret acheté, il vous suffit d’activer votre compte en ligne à l’aide de vos identifiants client. Vous pourrez alors, moyennant 1 € par mois, effectuer l’ensemble des opérations bancaires les plus courantes et gérer votre compte depuis l’application dédiée.

Autre avantage de taille pour Carrefour Banque et son compte C-zam : sa simplicité d’utilisation. Dans 88 % des cas, l’usager parvient à ouvrir son compte à distance en moins de 10 minutes, sans même que l’assistance de la plateforme téléphonique dédiée soit nécessaire. Muni de votre carte C-zam et d’une pièce d’identité, il vous suffit ainsi de quelques clics pour ouvrir votre compte.

A compter de 2018, votre C-zam sera compatible avec Apple Pay.

Enfin, le compte C-zam se place au croisement de la banque et du commerce de détail. Résultat, si vous détenez un compte C-zam, vous bénéficiez de remises dans certaines enseignes partenaires, telles que bagelcorner, Fly, DigiKiosque ou Acadomia. Autre particularité : l’application de gestion du compte C-zam intègre le programme de fidélité des magasins Carrefour.

Avec des tarifs à mi-chemin entre banques traditionnelles et banques en ligne, le compte C-Zam de Carrefour Banque brille donc avant tout par sa simplicité d’utilisation. En plus d’un accès facilité au compte courant, il propose un nouveau modèle de consommation de services bancaires, à mi-chemin entre commerce de détail et banque. Alors, mission accomplie pour Carrefour Banque ? A vous de nous le dire !

Paul Atz

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE