Publicité
Publicité

ING se la joue Fintech

0

La banque ING a lancé un accélérateur interne d’innovations. En somme, un lieu où la banque concentre ses ressources humaines et financières pour faire aboutir les meilleurs projets à destination de ses clients en un temps record.

ING Customer Experience Center (ICEC) est le nouvel accélérateur interne d’innovations de la banque ING. En France, ce sont les clients de la banque en ligne ING Direct qui profiteront des innovations. « Mon futur produit est-il susceptible d’apporter un plus dans la vie des clients ? » : c’est la question qui se posera pour chaque nouvelle idée avancée. Mais comment cet accélérateur fonctionne ?

L’ICEC est installé à Amsterdam, où se situe la maison mère néerlandaise d’ING. C’est donc un lieu où ING rassemble ses ressources humaines et financières pour trouver de nouvelles innovations afin d’améliorer l’expérience de ses clients. 26 équipes de trois à cinq personnes planchent désormais sur de nouvelles idées à commercialiser. Ces idées concernent tout autant les services bancaires que la cybersécurité, le big data ou l’économie circulaire, rapporte Cbanque.

Les idées qui iront jusqu’à la commercialisation concernent évidement ING et ING Direct pour enrichir l’expérience client mais pas seulement ! Certains projets aboutiront à la création de marques à part entière avec qui la banque en ligne gardera des liens technologiques et/ou capitalistiques.

ICEC : quels objectifs ?

Ce nouvel accélérateur a été créé afin de faire, dans un premier temps, le tri entre les innovations avec un avenir commercial, celles qui n’en ont pas et celles qui en auront plus tard. ICEC est aussi là pour réduire le temps qui va s’écouler entre une idée et sa commercialisation. Voici comment l’accélérateur fonctionne:

  • 3 mois : c’est le temps qu’ont les équipes pour passer de l’idée au concept
  • 6 mois : c’est la période supplémentaire qu’ont les équipes pour proposer un pilote

Si le temps accordé est aujourd’hui de neuf mois, ING espère passer à terme, à six mois. Enfin le troisième objectif d’ING est d’éviter la désintermédiation : conséquence de la montée des Fintechs.

Les Fintechs sont des start-ups spécialisées dans les technologies financières qui utilisent le potentiel des outils numériques et mobiles pour proposer des services bancaires alternatifs et des produits innovants.

Innovations

A lire aussi

Secteur bancaire : quand les Fintechs bousculent le marché mondial

Lire la suite

ING, acteur et plus spectateur

En 2016, la filiale belge d’ING, lançait la première édition de ING Fintech Village. Son but est de proposer à 10 start-ups sélectionnées de suivre un programme de coaching afin de montrer la pertinence de leurs concepts et de les tester dans un contexte bancaire réel. A l’issu de ce séjour, les start-ups se seront bâties une crédibilité pour leur faciliter l’accès à des sources de financement.

Les Fintechs

A lire aussi

Les Fintechs : menace pour les banques ?

Lire la suite

Alors qu’ING se plaçait jusque-là plus comme un sponsor d’innovations, elle passe aujourd’hui à la vitesse supérieure. La banque en ligne souhaite donc se placer comme un acteur équivalent aux Fintechs.

Chloé Ferrere

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE