Publicité

Publicité
Crédit immo : des taux d’intérêt moyens entre 1,65 % et 1,75...

Crédit immo : des taux d’intérêt moyens entre 1,65 % et 1,75 % fin 2017 ?

0

En 2017, les taux d’intérêt des crédits immobiliers vont augmenter mais cette hausse devrait être limitée. Ce constat provient des Echos qui – dans un article intitulé Pourquoi les taux d’intérêt du crédit immobilier vont remonter en 2017 – nous délivre en avant-première les prévisions de l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Établis à 1,34 % en moyenne en décembre 2016, les taux des crédits immo devraient augmenter d’un peu moins de 0,50 point fin 2017. Focus.

Taux crédit
Taux crédit

Une hausse « légère mais continuelle sur les prochains mois »

Citant Philippe Taboret, directeur général adjoint du courtier Cafpi, le journal économique nous apprend que la hausse – bien que légère – sera « continuelle sur les prochains mois ». Pas de quoi s’alarmer pour autant, l’Observatoire Crédit Logement estime quant à lui que les niveaux de fin 2015 – à savoir un taux moyen de 2,20 % en décembre 2015 – ne seront pas atteints cette année.

Ainsi l’Observatoire table sur des taux d’intérêt moyens compris entre 1,65 % et 1,75 % pour décembre 2017, soit une hausse de 0,31-0,41 point.

Crédit immobilier

A lire aussi

Crédit immobilier : 2016 l’année de tous les records selon Empruntis

Lire la suite

De son côté, Cafpi s’attend à une augmentation de l’ordre de 50 points de base sur le premier semestre 2017. Concrètement, une hausse de 50 points de base alourdirait la facture à hauteur de 10 000 € pour un emprunt de 200 000 € sur 20 ans, précise le courtier.

lupa

Comparer les prêts immobiliers

Il est encore temps d’emprunter sans se ruiner ! Sur Panorabanques, procédez à une simulation des offres de prêt immobilier et découvrez gratuitement les propositions de financement qui vous seront faites.

Je compare

Effet saisonnier, emprunts d’Etat et retour de l’inflation : les raisons de la remontée des taux

Selon Les Echos, 3 facteurs concourent à l’augmentation des taux d’intérêt des crédits immobiliers pour 2017 :

  • L’effet saisonnier : alors que le printemps est particulièrement favorable au marché de l’immobilier, en hiver les banques « relèvent leurs tarifs ». Et ce, en prévision justement du « printemps de l’immobilier ». Selon l’Observatoire Crédit Logement, l’hiver s’accompagne habituellement d’une augmentation des taux de « 10 à 15 points de base ».
  • Les emprunts d’Etat français : établi à 0,3 % en octobre 2016, le taux à 10 ans des emprunts d’Etat est passé à 0,8 % en janvier, sous l’effet de l’élection présidentielle américaine. Ce taux devrait encore remonter en 2017 – pour atteindre 0,9 % en moyenne selon la Banque de France et, 1 % en moyenne selon les banques. Conséquence d’une remontée des taux d’emprunts d’Etat : les banques la répercuteront sur les taux des crédits immo. Mais, cette répercussion devrait rester maîtrisée, « à aucun moment par le passé la remontée des taux des crédits immobiliers n’a été comparable à celle du taux de l’OAT à 10 ans », rassure l’Observatoire. Par ailleurs, Les Echos note : « l’impact de la tension sur le marché obligataire sera d’autant plus limité que le principal taux directeur de la Banque centrale européenne restera à 0 % au moins jusqu’à l’automne 2018 ».
  • Enfin, le retour de l’inflation : quasi nulle ces deux dernières années, la hausse des prix est attendue autour de 1,2 % selon la Banque de France. Conséquence : une augmentation du « coût de l’argent » pour les banques… et une répercussion inéluctable sur les taux des crédits qu’elles distribuent.

Face à une augmentation progressive des taux attendue pour 2017, Les Echos se montre optimiste : « Le remontée des taux ne devrait cependant pas enrayer la dynamique du marché immobilier ». Plusieurs circonstances devraient selon le journal dynamiser le marché : la période pré-électorale et la reconduction d’aides comme le PTZ et le dispositif Pinel notamment.

Une chose est quasi certaine : 2017 devrait encore être une bonne année pour emprunter ! A bon entendeur !

Jihane Bensouda

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE