Publicité
Publicité
Publicité

Publicité
Souscrire une assurance-vie depuis son smarphone avec Cashbee+

Souscrire une assurance-vie depuis son smarphone avec Cashbee+

0
Cashbee logo

L’application mobile spécialisée dans l’épargne Cashbee se lance dans l’assurance-vie. Grâce à un partenariat avec Generali Vie, elle propose Cashbee+, un contrat responsable et éthique avec des frais réduits.

L’assurance-vie simplifiée

L’ouverture et la gestion du contrat d’assurance-vie se font depuis un téléphone portable grâce à l’application Cashbee disponible sur App Store et Google Play Store. Après un premier versement d’au moins 1 000 euros, vous alimentez votre compte librement par des primes d’un montant de 100 euros minimum. Quand vous effectuez un rachat, l’argent est disponible sous soixante-douze heures.

Il n’y a pas de frais lors de la souscription, du versement des primes ou de la clôture du compte. La société facture seulement des frais de gestion annuels. Elle s’engage à ce qu’ils ne dépassent pas 1% de la somme investie. S’agissant d’une assurance-vie, les intérêts sont soumis aux prélèvements sociaux et, en cas de rachat, à l’impôt sur les revenus des valeurs et des capitaux mobiliers.

Il existe quatre fonds thématiques: Inclusion, Climat, Tech et Impact, qui mélange les trois supports. Les fonds en euros ou les unités de compte (UC) sélectionnés répondent tous au label Investissement Socialement Responsable (ISR).

Le rendement du placement est variable. Il dépend des fonds sélectionnés et de la répartition entre les fonds en euros et les UC. Le contrat est sous gestion pilotée avec Generali Vie. Le client ne se préoccupe de rien. Les arbitrages sont effectués par un conseiller en fonction du profil de risque et des objectifs définis à l’ouverture du contrat.

cashbee 2
Cashbee

Comme toutes les assurances-vie, Cashbee+ bénéficie de la garantie du fonds de garantie des assurances des personnes (FGAP) à hauteur de 70 000 euros en cas de faillite de l’assureur. Les rachats sont soumis à une fiscalité avantageuse après huit ans et en cas de transmission suite à décès. Mais il est aussi possible d’effectuer des retraits n’importe quand.

Un pari audacieux ?

Longtemps considéré comme l’investissement préféré des Français, l’assurance-vie semble perdre de sa popularité. Depuis le début de l’année 2020, les compagnies ont collecté 82,2 milliards d’euros contre 109, 5 milliards l’année précédente. En cause, des taux d’intérêt historiquement bas et un contexte de crise économique qui incite les ménages à privilégier une épargne de précaution, disponible immédiatement.

Si les clients alimentent de moins en moins leurs polices, l’offre, elle, ne cesse de croître. Cashbee va devoir se démarquer des assureurs historiques comme les mutuelles ou les établissements bancaires et faire la différence avec les banques en ligne telles que Boursorama et Fortuneo. Mais ses concurrents directs sont surtout les plateformes d’épargne et les services de courtiers numériques comme Advize, Nalo ou Yomoni.

Et dans le domaine de l’assurance-vie, proposer ses services sur le web n’est pas forcément un atout. Seuls 10% des nouveaux contrats sont souscrits sur Internet d’après l’institut Kantar. Les épargnants ont l’impression que les contrats proposés en ligne sont plus risqués et plus complexes que ceux des agences. Ils préfèrent se tourner vers leur banque pour bénéficier d’un rendez-vous avec un conseiller au moment de placer leur argent.

Des atouts pour séduire

Cependant, la crise sanitaire a accéléré la numérisation des services bancaires, que ce soit avec la gestion des comptes à distance, le paiement mobile ou le règlement sans contact. Aujourd’hui, 45% des consommateurs se déclarent prêts à souscrire en ligne un produit d’investissement d’après une étude du cabinet BCG. Alors que le pays est confiné pour la seconde fois, certains Français vont à nouveau se retrouver dans une situation d’épargne forcée. La souscription d’une assurance-vie en ligne est alors une solution pour faire fructifier son capital sans avoir à se déplacer.

Cashbee application mobile
L’application mobile Cashbee

Cashbee a déjà réussi à capter une partie des économies des Français en proposant un compte rémunéré en partenariat avec MyMoneyBank. En un an, 12 000 clients ont été séduits par le rendement à 0,6% (2% les deux premiers mois) et les différentes façons d’épargner (sur suggestion de l’application ou de sa propre initiative). Elle pourra s’appuyer sur cette expérience pour inciter ses utilisateurs à s’engager sur le long terme.

Enfin, son partenariat avec Generali devrait rassurer les éventuels investisseurs. En s’associant avec la troisième compagnie d’assurance mondiale, la start-up française propose à la fois des garanties financières solides et une expertise dans le choix des supports et la gestion des contrats. Elle bénéficie en plus du savoir-faire de l’entreprise italienne dans l’accompagnement et la mise en place de produits de placement 100% numériques.

Car Generali n’en est pas à son coup d’essai. C’est déjà elle qui assure et propose les fonds des contrats d’assurance-vie d’autres fintechs comme ActiveSeed (Active Vie et Active Lux), Nalo (Nalo Patrimoine) et Advize (Ma sentinelle Vie).

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE