Publicité
Publicité
Profil type de l’emprunteur en crédit conso : êtes-vous dans les clous...

Profil type de l’emprunteur en crédit conso : êtes-vous dans les clous ?

3

Le crédit à la consommation, une nouvelle habitude française ? D’après les dernières données de l’Association des sociétés financières, l’octroi a progressé de 8 % en mars dernier par rapport à mars 2015. Mais, les sociétés de crédits ne prêtent pas à tous. L’emprunteur-type a 40 ans, il gagne environ 2 000 € par mois et souscrit surtout un crédit auto. Avez-vous une chance d’obtenir votre prêt ? Comparez votre profil à celui de l’emprunteur-type.

Profll type de l'emprunteur en crédit conso en 2015
Profll type de l'emprunteur en crédit conso en 2015

Comme chaque année, Meilleurtaux.com publie son « portrait de l’emprunteur-type du crédit à la consommation » ; un portrait-robot construit à partir des demandes adressées au courtier en ligne. En 2015, les choses ont changé ! On emprunte plus et sur plus longtemps.

Offres promotionnelles crédit conso

A lire aussi

Mai 2016 : les promos en crédit à la consommation

Lire la suite

En moyenne vous empruntez 13 000 € sur 51 mois

13 008 € : c’est le montant moyen emprunté en 2015. Soit 14 % de plus qu’un an plus tôt en 2014 (11 449 €). Assez logiquement, la durée de l’emprunt a elle aussi augmenté, + 4 mois, passant de 47 mois en 2014 à 51 mois.

D’une année sur l’autre, la motivation principale de l’emprunteur-type reste la même : financer son auto ! En effet, en 2014 comme en 2015, près de la moitié des demandes (47 %) concernent des crédits automobiles.

LOA mars 2016

A lire aussi

Financement de son automobile : de plus en plus de Français optent pour la LOA

Lire la suite

Des taux de crédits à la consommation incitatifs

Selon Michel Bernier, porte-parole de Meilleurtaux.com, c’est « sans aucun doute l’illustration de la baisse des taux des crédits à la consommation, d’environ – 0,70 %, qui permet d’emprunter plus à mensualité équivalente ».

De plus, les TAEG augmentant avec la durée d’emprunt, la baisse des taux permet d’étaler ses mensualités sur plus longtemps sans trop de surcoût. Ceci explique probablement la hausse de la durée d’emprunt.

lupa

Comparez les crédits à la consommation

 

Vous avez un projet en tête ? Pour le financer à moindre coût, le comparateur de crédits à la consommation de Panorabanques vous sera d’une grande aide. Il vous permet de personnaliser votre recherche et de comparer plus une dizaine d’offres gratuitement.

Je compare

L’emprunteur a environ 40 ans

L’âge moyen de l’emprunteur en 2015 est de 39 ans (38 ans en 2014), à cela s’ajoute une observation sur le type de prêt en fonction de sa situation familiale.

Meilleurtaux.com remarque ainsi que nous n’empruntons pas pour les mêmes projets lorsque l’on est en couple ou célibataire. Par exemple, dans 2/3 des cas (66 %) le crédit travaux concerne des personnes vivant en couple. A l’inverse, les prêts personnels (avec ou sans justificatifs de l’usage des fonds) sont demandés à 65 % par des célibataires.

Il gagne désormais 1 927 €/mois

En 2015, une personne seule empruntait avec 1 927 € de revenus nets, contre 1 707 € l’année précédente (+ 13 %). Même tendance pour les couples, 2 259 € de revenus nets pour un couple en 2014, contre en moyenne 2 423 € en 2015.

Les organismes de crédits et les banques ont-ils été plus sévères en 2015 ? Ne leur jetons pas trop vite la pierre. Cette hausse des revenus moyens peut également être le signe que le crédit à la consommation repart de plus belle.

Crédit conso les profils appréciés

A lire aussi

Crédit conso : les profils appréciés

Lire la suite

Dans les faits, les Français se sentent peut-être suffisamment sereins pour investir et consommer à nouveau : refaire leur cuisine, changer de voiture, s’offrir un beau voyage etc. Conséquence, on peut imaginer que la part des crédits par nécessité, demandés par les petits revenus, décline au profit des crédits « opportunités » pour « se faire plaisir ».

Entre mars 2013 et mars 2015, la production de crédits à la consommation a atteint un plus bas historique, à moins de 35 milliards/an, contre 45 milliards en 2008. En mars 2016, l’octroi de crédits a rebondi à plus de 37 milliards d’euros.

Le crédit conso pour les « pauvres », le crédit immobilier pour les « riches » ?

Même si c’est moins vrai en 2015, le clivage entre crédit conso et crédit immo persiste. C’est sur cette observation que se referme l’enquête de Meilleurtaux.com. « Comme lors de notre dernière étude, nous constatons un très gros écart entre les revenus d’un emprunteur en crédit à la consommation et ceux d’un emprunteur en crédit immobilier qui varient du simple au double à la faveur des derniers : 2 423 € pour un couple pour les crédits à la consommation et 5 316 € pour un couple en crédit immobilier », note Michel Bernier.

Ainsi malgré la baisse plus forte des taux des crédits immobiliers – le taux moyen sur 20 ans s’est encore replié de 0,20 point en mai à 1,87 % selon le courtier en ligne – le prêt immo reste plutôt l’apanage des classes moyennes, quand le crédit conso se destine davantage aux ménages plus modestes.

Baisse des taux

A lire aussi

Crédit immo : nouveau record de baisse des taux

Lire la suite

 

3 COMMENTAIRES

  1. 55 ans ans et au chomage… Mon profil fait que je cherche depuis des mois un prêt. J’ai trouvé un comparateur en ligne proposant des prêts suivant les profils: moneybanker.com
    J’espère que ca va m’aider…

LAISSER UNE RÉPONSE