Publicité

Publicité
Crowdfunding : les différents supports d’investissement

Crowdfunding : les différents supports d’investissement

0

Crowdfunding
Crowdfunding

Avez-vous déjà entendu parler du crowdfunding ? Il peut vous intéresser si vous êtes une entreprise à la recherche de capitaux ou un particulier en quête d’un placement. Explications.

Crowdfunding

A lire aussi

Tout savoir sur le crowdfunding

Lire la suite

Le crowdfunding est, ni plus ni moins, un financement participatif. Ce terme signifie littéralement « financement par la foule ». Tout se fait via des plateformes internet. Vous choisissez d’investir dans une société (startup par exemple) qui cherche à collecter des fonds pour un projet précis. Au lieu de demander de l’argent à une banque, ce qu’elle n’obtiendrait d’ailleurs pas forcément, l’entreprise préfère faire appel à l’épargne privée.

Un projet qui a du sens

Pour vous, il ne s’agit pas d’investir dans un projet financier classique mais d’effectuer un placement qui a du sens, qui privilégie par exemple un projet participant à l’économie et à l’emploi de votre région ou encore qui a une portée sociale, humanitaire. Mais, il ne faut pas se leurrer, pour attirer les investisseur, le crowdfunding propose généralement des rendements attractifs sur des durées qui varient selon le mode de participation.

Différents modes d’investissement pour le particulier

Si le financement participatif vous intéresse, vous avez le choix entre différentes options. Le crowdfunding peut, en effet, reposer sur un prêt d’argent avec ou sans intérêt, sur un don avec ou sans contrepartie ou encore sur l’achat de titres d’une société non cotée. Cette dernière option est la plus fréquente.

logo

Conseil billet de banque

Toutefois, avant de vous engager, soyez vigilant. Car le crowdfunding est un investissement risqué. Notamment, s’il s’agit d’acquérir des titres de société, vérifiez que la plateforme est bien enregistrée comme prestataire de services d’investissement (PSI) ou comme conseiller en investissement participatif (CIP) à l’Orias (registre des intermédiaires en assurance, banque et finance).

Etudiez aussi minutieusement le projet auquel vous souhaitez participer, les frais que vous devrez payer et la façon dont vous pourrez sortir du placement. A quel moment, par exemple, pourrez-vous revendre vos titres et empocher vos plus-values ?  Pour en savoir plus : www.amf-france.org (rubrique Epargne Info service).

Crowdfunding succès et échecs

A lire aussi

Crowdfunding : les succès et les échecs

Lire la suite

Des avantages et des inconvénients pour l’entreprise ?

L’entreprise qui fait appel au crowdfunding peut lever rapidement des capitaux. Si elle privilégie le don, elle conserve la maîtrise des décisions. Même chose, si elle le fait via un emprunt, mais elle s’engage à le rembourser dans les conditions prévues. Si le financement s’effectue par le biais d’achat de titres, le porteur de projet affaiblit son pouvoir de décision et devra partager les dividendes avec les nouveaux actionnaires.

Parmi les inconvénients, il faut noter que, compte tenu, des démarches à entreprendre, le crowdfunding nécessite le recours à une plateforme qui se chargera de la campagne de communication, des outils de collecte, etc. Une mission qui implique le commissionnement de la plateforme.
Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE