Publicité

Publicité
Impôts et placements bancaires

Impôts et placements bancaires

0

On est en plein dedans. Depuis le 13 avril dernier et jusqu’au 17 mai prochain*, vous devez déclarer vos revenus aux impôts. C’est l’occasion pour billet de banque de revenir sur la taxation des revenus des placements bancaires. Livrets réglementés, livrets bancaires, assurance-vie, PEA… quelle est la fiscalité de ces produits ? Réponse.

Lettre

La rubrique 2 « Revenus des valeurs et capitaux mobiliers » de la page 3 de la déclaration 2042 est en principe pré-remplie. Les revenus de vos placements financiers y sont donc déjà renseignés et doivent correspondre à l’imprimé fiscal que votre banque vous a adressé.

Déclaration impôts

Fiscalité des placements bancaires

  • 1ère chose à savoir concernant la fiscalité des placements bancaires : ceux-ci sont imposés en 2 temps. La banque – lorsqu’elle verse les revenus – prélève un acompte obligatoire de 24 % sur le montant brut (hors dividendes). Cet acompte est alors déduit du montant de l’impôt à payer l’année suivante.
  • 2ème chose à savoir : les revenus des placements bancaires sont non seulement soumis à l’impôt sur le revenu – fixé selon les tranches du barème progressif entre 0 % et 45 % correspondant à votre niveau de revenus – mais aussi aux prélèvements sociaux dont le taux est fixé à 15,5 %.
Source : Service-public.fr
Source : Service-public.fr
Les revenus des livrets d’épargne réglementée (Livret A ou livret Bleu, LDDS, LEP, Livret Jeune) sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. Le Compte Epargne Logement (CEL) est exonéré de l’impôt sur le revenu mais pas des prélèvements sociaux. Pour le livret d’épargne entreprise (LEE), c’est le contraire : les revenus des LEE ouverts à compter du 1er janvier 2014 ne sont pas soumis aux prélèvements sociaux mais à l’impôt sur le revenu.

Tous les autres placements sont soumis à la double imposition, à l’exception du Plan Epargne Logement (PEL) imposable au titre de l’impôt sur le revenu si le plan a 12 ans ou plus.

Calculer la fiscalité d’un livret

A lire aussi

Calculer la fiscalité d’un livret

Lire la suite

Fiscalité de l’assurance-vie et du PEA

Pour les contrats d’assurance-vie comme pour les plans d’épargne en actions (PEA), le taux d’imposition varie en fonction de l’âge du contrat/plan.

Ainsi, en assurance-vie :

  • Si le contrat a moins de 4 ans : vous pouvez opter pour une intégration à l’impôt sur le revenu ou pour le prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) à 35 %
  • Si le contrat a entre 4 et 8 ans : intégration à l’impôt à ou PFL de 15 %
  • Si le contrat a 8 ans et + : intégration à l’impôt ou PFL de 7,5 % après abattement

Assurance vie avantages fiscaux

A lire aussi

Assurance-vie : les avantages fiscaux

Lire la suite

Concernant le PEA ou le PEA-PME :

  • Si le plan a moins de 2 ans : taxe à 22,5 %
  • Si le plan a entre 2 et 5 ans : taxe à 19 %
  • Si le plan a 5 ans et + : les revenus sont exonérés d’impôt. Seuls les prélèvements sociaux sont dus

Outre en assurance-vie et pour les livrets de partage (PFL à 5 %), le contribuable n’a plus le choix entre le prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) et l’intégration à l’impôt sur le revenu. La 2e option étant devenue la norme, sauf pour les foyers qui perçoivent moins de 2 000 € annuels d’intérêt. Le PFL est ainsi fixé à 24 % pour ces derniers.

*Pour les déclarations en ligne, les dates limites sont fixées au mardi 23 mai 2017 (départements n°1 à 19 et les non-résidents), au mardi 30 mai 2017 (départements n°20 à 49) et au mardi 06 juin 2017 (départements n°50 à 976)

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE