Publicité

Publicité
Paiement biométrique : même pas peur !

Paiement biométrique : même pas peur !

0

Il est bien loin le temps où les médias se demandaient s’il « faut avoir peur de la biométrie »*. Selon Visa Europe, sécuriser vos paiements avec vos empreintes digitales, votre rétine ou votre voix ne vous effraient plus du tout. Au contraire, ça vous rassure. Décryptage.

Paiement biométrique

L’usage de la biométrie se normalise à vitesse grand V. D’après une enquête** de Visa Europe sortie le 14 juillet dernier, les Européens s’estiment prêts à utiliser la biométrie pour sécuriser leurs paiements.

La biométrie est une technique qui permet de s’assurer de l’identité d’une personne grâce à une caractéristique qui lui est propre comme ses empreintes digitales ou ses yeux. Lors d’un achat, la biométrie est un moyen de s’assurer que la personne en train de payer est bien la propriétaire de la CB, du smartphone…

Plus des 2/3 des Européens veulent utiliser le paiement biométrique

Que ce soit pour régler en ligne ou en caisse, 68 % d’entre vous souhaitent pouvoir s’identifier au préalable avec un système biométrique. Pourquoi ? Car vous estimez que ça rend l’acte d’achat :

  • Plus rapide et plus simple, un argument mis en avant par 51 % des Européens
  • Plus sûr, surtout lorsque la biométrie est associée à une autre méthode d’identification

Vous êtes en effet 73 % à considérer que l’identification à 2 facteurs – où la reconnaissance biométrique est combinée avec un outil de paiement – est une méthode très efficace pour s’assurer de l’identité de la personne.

Et vous avez raison ! Jonathan Vaux, Directeur de l’Innovation et des Partenariats chez Visa Europe, souligne lui-même que l’usage seul de la biométrie peut donner lieu à de faux diagnostics. Par contre, elle est très efficace couplée à d’autres facteurs comme un terminal mobile, des technologies de géolocalisation ou un moyen supplémentaire pour s’identifier.

Vous souhaitez que les e-commerçants s’y mettent

L’enquête rapporte en effet que vous êtes 31 % (soit presque 1/3 des répondants) à avoir déjà renoncé à acheter en ligne à cause d’un niveau de sécurité jugé insuffisant. Et pour cause, avec la hausse des arnaques en ligne (et surement aussi de leur médiatisation), vous vous montrez très vigilants. E-commerçants, à bon entendeur, salut !

talk to pay

A lire aussi

Sécurité des achats en ligne : La Banque Postale innove avec la biométrie vocale

Lire la suite

Quel système mettre en place ?

Indéniablement, c’est le scan des empreintes digitales qui a la cote. Vous êtes 53 % à exprimer votre préférence pour cette méthode. Et c’est normal, elle est beaucoup plus pratique et moins intrusive que la reconnaissance faciale (15 %), le scan rétinien (23 %) et la reconnaissance vocale (12 %).

Un engouement pour les empreintes que l’on retrouve dans d’autres études. Le 19 juillet, Hello bank! dans son enquête sur « la banque et ses nouveaux usages » montrait que 30 % des Français accepteraient d’utiliser leur index comme moyen de paiement.

Plus surprenant, 1 Européen sur 10 plébiscite la biométrie comportementale. Quèsaco ? Il s’agit par exemple d’analyser notre signature ou d’observer notre façon de taper sur notre clavier d’ordinateur. Efficace ? Selon certaines expérimentations, nos mouvements attesteraient mieux de notre identité et seraient bien plus compliqués à reproduire qu’un caractère figé comme nos empreintes. Mais, cette méthode n’est encore qu’au stade de l’étude.

IoT

A lire aussi

Mastercard : les objets connectés au service de la sécurité des paiements

Lire la suite

Marie-Eve F

* « Faut-il avoir peur de la biométrie ? », l’Express, septembre 2015

** L’étude de Visa Europe a été menée entre le 22 avril et le 6 mai 2016 dans 7 pays européens : le Royaume-Uni, la Suède, l’Espagne, la France, l’Allemagne, l’Italie et la Pologne. 14 236 personnes ont été interrogées sur leur rapport au paiement biométrique, soit environ 2 000 individus par pays.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE