Publicité

Publicité
Les bonnes pratiques avant d’ouvrir un livret d’épargne

Les bonnes pratiques avant d’ouvrir un livret d’épargne

0

En cette période de taux bas, il devient difficile de trouver des placements sans risque et rentables. Pour attirer les épargnants, les banques proposent souvent des taux boostés ou des primes de bienvenue pour l’ouverture d’un livret. Offres qui sont parfois soumises à des conditions strictes et peu claires. L’ACPR, le gendarme des banques, s’est saisie de ce problème et a publié une série de recommandations à destination des organismes qui commercialisent ces livrets d’épargne. L’occasion pour nous de vous rappeler les bonnes pratiques à adopter avant de choisir votre super-livret.

Sanctions des banques
Sanctions des banques

Les recommandations de l’ACPR

« Recevez 100 € pour l’ouverture d’un livret », « Votre épargne rémunérée au taux exceptionnel de 3 % », que d’offres alléchantes ! Mais prudence car ces offres canons sont souvent soumises à quelques conditions pas toujours très claires. C’est pourquoi l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) a adopté une série de recommandations afin de contraindre les banques à présenter de façon « claire et intelligible » les offres de livrets d’épargne. Ces bonnes pratiques seront en vigueur dès mai 2017.

Ici, ne sont concernés que les livrets des banques (ou super-livrets), pas les livrets réglementés comme le livret A ou le LDD.

L’ACPR demande notamment aux banques que « les publicités portant sur les comptes sur livret [les super-livrets] doivent présenter un caractère équilibré, et ne pas mettre en avant les seules caractéristiques avantageuses, au détriment des conditions ou caractéristiques qui restreignent le bénéfice des offres ». Elles doivent « veiller à ce que la date limite de validité du taux promotionnel ne puisse être confondue avec la date limite d’ouverture du compte sur livret ».

Concernant la rémunération et principalement les taux boostés valables seulement quelques mois, là encore l’ACPR appelle à la clarification. Les banques doivent « mentionner à la proximité immédiate de ce taux [comprenez à côté du taux] les conditions qui en limitent significativement le bénéfice ». Principalement :

  • Sa durée de validité
  • La souscription de plusieurs produits (par exemple lorsque vous devez ouvrir un compte courant pour ouvrir un livret)
  • Le montant du versement initial minimum
  • L’obligation de le maintenir ouvert pendant un certain temps

Nos conseils avant d’ouvrir un super-livret

Pas besoin de l’ACPR pour connaître les points clés à vérifier avant de sélectionner un livret, billet de banque est là 😉

1)     Lisez bien les mentions légales

Vous savez les petites lignes (toutes petites en bas de l’offre). Elles précisent notamment la durée de validité de l’offre, l’encours minimum que vous devez maintenir sur le livret, son plafond etc. Un peu rébarbative comme lecture, on en convient. Et, si vous ne comprenez pas bien ce qui est écrit, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire en bas de l’article ou sur les réseaux sociaux, on se fera un plaisir de vous aiguiller.

2)     Les taux affichés sont bruts

C’est-à-dire avant prise en compte de la fiscalité. Sachez que les intérêts des super-livrets – à l’inverse des livrets réglementés – sont soumis aux prélèvements sociaux de 15,5 % et à l’impôt sur le revenu. Résultat, si une banque vous propose un livret d’épargne à 0,75 % brut, passez votre chemin. Votre livret A ou votre LDD rémunéré à 0,75 % net sont bien plus intéressants.

logo

Conseil billet de banque

En ce moment, l’un des taux de base le plus attractif est celui proposé par PSA Banque. Son livret d’épargne – le livret Distingo – est rémunéré à 1,20 % brut. A ce taux, si vous placez 10 000 €, vous gagnerez au bout d’1 an 120 € bruts, contre 75 € nets pour le livret A.

3)     Les taux boostés sont éphémères

Les taux d’intérêt canons – à 2 %, 3 % voire plus – durent en général de 1 à 4 mois. Ensuite, c’est le taux de base qui s’applique. Et soyons clairs, il est souvent décevant. Mais, on a une astuce rien que pour vous 😉 Une fois la période promotionnelle terminée, rien ne vous empêche de laisser sur votre livret seulement l’encours minimum nécessaire et de rapatrier votre épargne sur un autre produit plus rémunérateur.

Par exemple, vous pouvez profiter en ce moment de l’offre promo de BforBank – 3% pendant 2 mois – puis au bout de 2 mois, souscrire à un autre livret, celui qui proposera le taux boosté le plus canon du moment.

Les promos des super livrets

A lire aussi

Les promos des super livrets en décembre 2016 !

Lire la suite

4)     Comparez les livrets !

Entre les taux boostés, les primes de bienvenue, les taux de base fluctuant… pas facile de faire le tri parmi tous les livrets du marché. Heureusement pour vous, des sites vous permettent de comparer les livrets et de connaître exactement ce que vous rapportera votre placement dans 1 mois, 1 an etc. (si les conditions ne changent pas bien sûr !) Evidemment, on vous recommande d’utiliser le comparateur de livrets de Panorabanques 😉 Il est testé et approuvé par nos soins.

5)     Méfiez-vous !

En cette période de taux bas, ne vous attendez pas à trouver un livret à un taux exceptionnel, hors taux boosté. Le contraire doit même vous mettre la puce à l’oreille. Restez donc sur le qui-vive et méfiez-vous des offres déconnectées de la réalité du marché.

Bonne chasse aux livrets d’épargne !

Marie-Eve F

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE